Les derniers Romans chroniqués




vendredi 28 octobre 2011

[Chronique] Le livre des choses perdues





Parution le 18 janvier 2012
chez J'ai Lu
380 pages - 7.80 E
One Shot



La Seconde Guerre mondiale gronde. Oppressé par l'atmosphère familiale, le jeune David se réfugie dans les livres. Une nuit, il pénètre dans un univers parallèle peuplé de créatures inquiétantes, hybrides de ses lectures et de ses terreurs. Égoïstes, violentes, elles s'entredéchirent pour la mainmise du royaume. Poursuivi par un mystérieux être malfaisant, David se trouve plongé au cœur d'une terrible lutte de pouvoirs.











Ce livre fut choisit en temps que premier livre du club de lecture: lire @ Montpellier et fut aussi pour moi, l'occasion de continuer ma lecture dans le domaine du fantasy et de l'imaginaire.

David, ce petit garçon qui a tous ce qu'il souhaite dans la vie voit son environnement s'effondrer par la mort de sa mère. Son père qui l'aime plus que tout va néanmoins refaire sa vie avec Rose avec qui il aura un fils, Georgie. David ayant l'impression de ne plus faire partie de cette famille s'isole dans sa chambre et passe son temps a lire encore et encore jusqu'a ce que se confonde réalité et imagination. David arriva dans un monde parallèle semait de terreur et de créatures peu communes. Il rencontra le garde forestier qui lui raconta que s'il voulait sortir de ce monde, il lui fallait trouver le roi, celui qui possède le livre des choses perdues...

L'histoire de ce livre est vraiment originale et l'univers de David est vraiment magnifique et sombre a la fois. Au cours de son voyage David fera beaucoup de rencontre et pas seulement des bonnes. Il y retrouvera les personnages issues de ses propres rêves ainsi que ceux des contes pour enfants bien connues de tous tels que Blanche neige ou le Petit chaperon rouge dont le conte commence bien par il était une fois mais ne termine que rarement par la fin que l'on connait tous. Chaque épisode de l'histoire de David nous paraît plus sombre et plus terrifiante que jamais. Des morts par décapitation, mutilations et autres personnages dévorés par des loups .... l'horreur est vraiment présente cependant notre héros apprendra a maitriser ses peurs et ses angoisses et deviendra un garçon courageux voir un homme, qui contrôle sa colère et qui se servira de son intelligence pour affronter ses ennemis.

Le monde du merveilleux  est présent dans ce livre malgré la noirceur des événements. Les décors du roman sont décrites avec une telle précision que notre lecture fait travailler notre imagination et diffuse l'histoire tels un rétroprojecteur sur un écran de cinéma... Le château entouré de ronces, la cabane de la chasseuse, les deux ponts des Trolls... tous ces passages m'ont été représenté tel un film ce qui rendait l'histoire encore plus réaliste et passionnantes.

John Connolly a su nous faire trembler de peur par ses passages sordides et sanglants cependant j'ai tout de même eu le sourire aux lèvres lors de la description des sept nains totalement Marxiste. Ces petites créatures que nous voyons a l'origine toutes mignonnes tels un Walt Disney qui nous sont ici représenté comme un syndicat en colère mécontent de leur condition de travail et anticapitaliste. Peut-être le seul passage irrésistiblement drôle mais cependant totalement tordu.

Ce livre est conseillé pour les enfants comme pour les adultes, or le monde dans lequel David nous transportent est réellement noir et sombre et  je pense qu'il serait difficile pour un enfant de pouvoir entrer totalement dans l'histoire sans ressentir une grande peur et une incompréhension car il est clair que l'auteur a pour objectif de faire grandir le héros et a lui faire prendre conscience de certaines choses concernant sa vie réelle.

Le livre des choses perdues est pour moi une fantastique découverte malgré un petit bémol sur la fin qui fut un peu trop rapide a mon gout... Je suis ravie cependant que nous ayons choisit ce livre comme premier choix du club de lecture et j’espère que mes collègues auront apprécié autant que moi cette œuvre et cet auteur que je continuerai de suivre...

9 commentaires:

  1. Rien que le titre fait rêver...

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai dans ma PAL car je l'ai gagné à un concours il y a quelques mois, et avec ton avis j'aimerai bien l'en sortir très vite !!!

    RépondreSupprimer
  3. Sympa ta chronique. Je viens de publier la mienne, on a à peu près le même avis.

    RépondreSupprimer
  4. Ahh j'ai vraiment hâte de me procurer ce livre !!! Je n'ai lu que des avis positifs :)
    Le mélange du merveilleux et du sombre présent dans ce roman me plaira sûrement !

    RépondreSupprimer
  5. Ohhh oui, oui, oui, je vous le conseille vraiment beaucoup!
    @Namine: Allez hop, ça te fera un livre de moins dans ta Pal^^

    RépondreSupprimer
  6. Dis donc la couverture du livre en anglais a l'air très sympa aussi ^^
    Belle chronique ma poulette !
    Ah la la, je ne verrais plus Blanche-Neige et les sept nains de la même façon lol

    RépondreSupprimer
  7. Coucou,
    Hâte de le lire, il est dans ma PAL...

    Est-il possible que tu mentionnes le challenge Jeunesse puisque tu m'as transmis ton lien ?

    RépondreSupprimer
  8. Yo Melo!
    Je te conseille de vite le lire.J'ai rajouté le logo^^
    Biz

    RépondreSupprimer
  9. Je suis totalement d'accord : ce livre n'est absolument pas pour de jeunes lecteurs !

    Je n'ai pas su apprécier cette lecture, surement trop sombre, et j'en ressors un peu plus mitigé que tu ne l'étais.

    Sympa ta "saison-nisation" de ton blog, biz

    RépondreSupprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!