Les derniers Romans chroniqués




mercredi 21 mars 2012

[Chronique] C'est pour ton bien




Parution le 2 février 2012
chez Mercure de France
Collection: Bleue
195 pages - 15 E
One Shot




"La jeune mère voulait que Charlotte incarne l'inverse de tout ce qu'on avait pu lui marteler sans répit, dans son école en uniforme. Sa fille ne serait pas réduite à donner l'illusion d'être subtile sans l'être, à avoir les ongles peints et la peau veloutée, à rire en silence sans dévoiler ses dents parce que c'est plus raffiné. Charlotte serait une femme que l'on écoute pour autres choses que pour ses problèmes de cheveux et de dîner trop cuit, une femme respectée pour elle et non pour son mari brillant, une femme qui prend des décisions sans demander la permission à Dieu. Sa fille deviendrait ce qu'elle aurait aimé être elle, si son ventre ne l'avait pas surprise. Une Marie Curie sans Pierre."









Premier livre en partenariat avec Newsbook que je remercie, C'est pour ton bien est un livre que je n'aurais pas feuilleté en magasin du a sa couverture simple et une maison d'édition que je ne connaissais pas: Mercure de France. Et, bien ce fut, une belle erreur car ce livre est la preuve même qu'il ne faut pas se fier aux apparences.

Alma Brami nous narre l'histoire de Lili, une jeune fille de 17 ans éduqué de manière très religieuse et bourgeoise: École privée en uniforme, marque de la communauté, cours de religion, interdiction de se salir, interdiction de sortir, ou tout simplement de se faire trop remarqué. Une éducation où les enfants ont beaucoup d'obligation et pas beaucoup de droit. Seulement Lili tombe enceinte et déçoit ses parents. Elle ne sera désormais plus leur petite fille bien élevé mais la honte de la famille et de la communauté toute entière. Pour éviter que sa petite sœur prenne le même chemin, ses parents décident de la cacher puis de l'exclure... ils lui achète un appartement plus loin pour qu'elle élève son enfant, loin d'eux et du mauvais exemple qu'elle donne avec comme seul lien familiale un remplissage de compte en banque. Lili se retrouve des lors seule et abandonnée avec Charlotte, sa petite fille qu'elle élèvera à sa manière, c'est à dire a l'opposé de sa propre éducation.

C'est pour ton bien reflète une histoire qui malheureusement arrive a certaines personnes issues des communautés et je ne comprend pas comment il est possible de ne plus aimer et de renier son propre enfant pour une "erreur de jeunesse". Que l'appartenance a une communauté et sa réputation dans le groupe soit plus important que l'amour de sa famille!

Alma Brami a su très bien exploiter les relations parents-enfants et c'est ce qui fait la force de ce livre. Comment éduquer mon enfant? Ne suis-je pas trop sévère ou trop laxiste? Dans le cas de Lili, c'est une maman aimante qui ferait tout pour sa fille... a la condition qu'elle soit près d'elle car Lili ne supporte pas de vivre sans sa fille, même pour une soirée. Elle ne veux plus être seule. Seulement, Charlotte arrive a un âge ou elle souhaite passer plus de temps avec les copines du collège, les premières booms, les amourettes. Toutes ces choses que Lili ne comprend pas et qui les rendent malheureuse toutes les deux de par leur incompréhension mutuelle. Au final, Lili a trente ans, une fille qui lui échappe et qui ne se sent pas plus heureuse qu'elle a son âge et rien d'autre. Pas de mari, pas d'amis, pas même de famille... Comment va t-elle vivre maintenant? A quoi va t-elle pouvoir se rattacher?

Ce livre est une bonne leçon de moral quand a l'éducation de ses enfants. L'auteur ne cherche pas a nous dicter comment les élever mais nous encourage a développer la communication parents-enfants et à s'entourer de personnes qui nous soutiendrai. Le style de l'auteur est simple et efficace pour faire passer le message. Le narrateur dans ce livre nous donne les impressions de toutes les personnes de l'histoire au fur et à mesure passant de la sœur, aux parents, à la fille pour revenir sur Lili, ce qui nous permet de bien connaître les pensées, les envies et le ressentiment de chacun.

Pour conclure, C'est pour ton bien est un roman qui est une bonne surprise avec un sujet intéressant qui est de nos jours encore tabou malheureusement. Cependant la fin ne m'a pas plus, je ne la trouve pas assez développé, trop vague ce qui est vraiment dommage car je m'attendais a un final explosif. Le livre d'Alma Brami reste tout de même une bonne lecture et je vous encourage a le lire.  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!