Les derniers Romans chroniqués




mercredi 13 juin 2012

[Chronique] La tournante





Parution en octobre 2003
chez J'ai Lu
186 pages - 5 E
One Shot




Marion, jeune Parisienne de quatorze ans, a disparu, et personne ne comprend pourquoi. Marion a un secret : elle participe à des tournantes depuis de longs mois. D'abord attirée par le goût du soufre, elle a vite décidé d'arrêter, choquée par la brutalité de ses agresseurs cagoulés. Mais on n'arrête pas si facilement les tournantes... Elisa Brune s'est emparée d'un grave sujet de société pour composer un roman poignant, évitant les clichés, qui donne la parole aux acteurs et aux témoins d'un drame indicible.
 













Ce témoignage semi-fiction nous raconte l'histoire de Marion, une jeune fille de 14ans, plutôt bien mature pour son age qui se retrouve coincé dans la machination des tournantes des cités parisiennes. Un sujet plutôt difficile, d'actualité et qui m'avait intrigué lors de ma lecture de sa quatrième de couverture. 

 Marion est la fille parfaite,  un peu trop même. Elle est intelligente, belle a en couper le souffle, attire les hommes du plus jeune au plus vieux et va même jusqu’à être "idolâtré" dans son collège pour sa maturité. Tout le monde a confiance en elle, croit en elle, y compris ses parents qui lui vous une grande fierté. Mais un jour, surement lassées de sa petite vie parfaite, bien sous tout rapport, (c'est vrai après tout, qui révérait d'avoir une vie de rêve...), Marion décide d'évoluer sexuellement. Elle accepte alors avec l'une de ses amies une proposition qui lui semble alléchante et qui elle l’espère lui permettra de découvrir le véritable plaisir.

Quand j'ai commencé ce livre, je m'attendais a une héroïne un peu plus victime qu'elle ne l'était. Peut-être n'avais-je pas lu la quatrième comme il le fallait mais savoir qu'une gamine de 14 ans décide de son plein-grès de participer a une chose aussi dangereuse et violente que les tournantes, c'est déjà qu'il y a un problème dans sa tête.  L'histoire de Marion est censé nous toucher, nous émouvoir quitte a recevoir même une certaine pitié mais dans ce cas présent, je ne me sentais aucunement touché si ce n'est par sa connerie. Je trouve cela regrettable sachant qu'un sujet aussi difficile concerne un nombre incalculable de jeunes filles qui elles, n'ont pas eu le choix et ressortent, si elle y arrivent, totalement apeurées, terrorisées voir détruites!

On y découvre des parents complétement perdues chamboulés par la "double-vie" de leur fille ne cessant de se remettre en question. Qu'est ce qui clochait dans notre éducation? Comment n'avons nous pu ne rien voir?  Totalement impuissant, ils essayent malgré tout de faire leur possible pour que leur fille et son petit frère qui malgré ses 11 ans était au courant de tout mais qui par fraternité, garda le secret, soient en sécurité face a ses "agresseurs": déménagement, changement d'école, changement de vie.

Elisa Brune avance dans l'histoire par l’intermédiaire de témoignages à la première personne qui émane de personnages différents a chaque chapitre. On découvre donc la vision de chacun concernant l'histoire de Marion que ce soit elle-même, ses parents, sa famille mais aussi les agresseurs, le collège etc...
Certains de ces témoignages m'ont semblé longs même inutiles, d'autres été écrit de manière très cru, je pense notamment aux passages des agresseurs mais cependant nécessaire pour entrer totalement dans l'univers de ces tournantes. 

!Attention SPOILER! Concernant la fin de l'ouvrage, j'étais totalement exaspéré! Malgré le suicide de son amie a bout, la vie de ses parents détruite et celle de son petit frère gâché, Marion semble n'avoir aucun remord. Je veux bien que "la loi du silence" règne mais de savoir que les agresseurs courent toujours en continuant de violer, violenter d'autres jeunes filles me révolte. Son manque de réaction est intolérable mais cela confirme mon opinion que celle ci n'est qu'égoïste et superficielle. !Fin de SPOILER!

La tournante est un livre intéressant de par son sujet provoquant et d'actualité, la mise en forme est originale mais l'histoire reste bâclé, en suspens et le personnage de Marion m'a totalement insupporté.

Pourquoi j'ai lu ce livre?
La tournante fût choisi dans le cadre du club de lecture: Lire @ Montpellier, que j'ai fondé avec quelques amies et dont le thème était la littérature belge. J'en ai aussi profité pour commencer mon challenge du même nom organisé par Reka.


8 commentaires:

  1. Bof, déjà le livre ne me tentait pas en lui-même... mais ton avis me conforte dans ma décision ! Je risque pas de l'ouvrir celui-là xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage car le sujet en lui même est super intéressant!

      Supprimer
  2. je comprends tout à fait ton point de vue. Je n'ai pas lu ce livre mais sachant qu'il y a tant de jeunes filles qui sont impliquées contre leur volonté dans ce type de réseau, il est rageant de voir que la parole est donnée à une personne consentante ... ( si toutefois on est réellement consentante d'une manière bien réfléchie à cet âge là... je ne sais pas ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tous cas, dans ce livre, elle y va réellement de sa propre volonté! Mais bon...

      Supprimer
  3. Ah bah écoute, ton avis me refroidi beaucoup ><
    Je ne pense pas m'attarder dessus du coup !
    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
  4. Il y a quelque chose que je n'ai pas compris : c'est un témoignage réel ou une fiction romanesque?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon le prologue, c'est un témoignage semi fiction. Je pense que la base est réel mais que l'auteur l'a mélangé a la fiction!

      Supprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!