Les derniers Romans chroniqués




lundi 4 juin 2012

[Chronique] Maudite soit-elle





Parution en septembre 2012
chez Scrinéo
Collection: Adulte
303 pages - 19 E
One Shot




Marseille, vendredi 20 juin 1986
Nathalie alluma la télévision. Les informations commençaient.
- Torturé et brûlé vif pour lui dérober ses économies. Maurice Picon, un paisible retraité, a été assassiné sauvagement dans sa maison de Cassis, dans les Bouches-du-Rhône.
À ce moment, le visage de la victime apparut à l'écran. Une simple photo d"identité qui montrait un homme âgé, aux traits fins et au regard félin. Nathalie porta ses mains à sa bouche.
– Oh, mon Dieu !
Elle aurait voulu crier, mais aucun son ne sortit. Ses yeux étaient rivés sur la télévision. Ce visage, même trente ans plus tard, elle ne pouvait l’oublier. Cet homme avait marqué sa vie de façon irréversible. Un fantôme du passé resurgissait devant elle !
Trente ans plus tôt presque jour pour jour, Maurice Picon a été la dernière personne à parler à la mère de Nathalie. Deux heures plus tard, elle se suicidait. Pour comprendre et renouer avec ses souvenirs enfouis, Nathalie va retourner sur les traces de son enfance en Touraine.
 













Premier thriller de cette année 2012 et même depuis mon arrivé sur la blogosphère en 2011, il était temps que je découvre ce genre de littérature même si je suis du genre froussarde. Ainsi quand Livraddict et les éditionsScrinéo ont proposé un partenariat pour le livre de Vincent Desombre, je me devais de repousser mes peurs et de le lire, chose que je ne regrette vraiment pas!

Maudite soit-elle est l'histoire de Nathalie, jeune divorcée qui au passage des informations télévisés replonge dans son enfance. En effet, un retraité nommé Maurice Picon est retrouvé sauvagement assassiné dans sa maison des Bouches du Rhône. Jusque-là rien de particulier, seulement cet homme, elle le connait. Il s'agit du visage de l'homme qui a parlé à sa mère deux heures avant que celle-ci ne se suicide durant l'année 1956, un visage qu'elle ne peut oublier et une histoire de son enfance qui n'a jamais était résolu. Nathalie décide alors d'en savoir plus et commence à enquêter sur les traces de son passé... Mais tout n'est pas simple quand les meurtres autour d'elle s’accumulent et que la mort rôde autour d'elle et de sa famille.

Ce livre se lit en une vitesse étonnante. Pour un premier thriller, j'étais ravie de tournée les pages aussi vite et de constater que je ne voulais pas m’arrêter. L’enquête de Nathalie et de sa famille est passionnante, les personnages intéressants et le suspense présent à tout moment.

Dès le premier chapitre, l’auteur nous emmène dans le cœur du sujet nous dévoilant le fameux décès de ce retraité. Nous y découvrons déjà un assassin dont le sadisme et les troubles obsessionnels sont fort inquiétants.

Les personnages sont bien détaillés, nous en apprenons beaucoup sur leurs passées, leurs caractères et même sur leurs habitudes ce qui nous permet de rentrer dans leurs peau assez facilement. Nathalie a eu une enfance difficile. Après le suicide de sa mère, les rapports avec son père l'ayant jeté dans une école de filles catholiques sont plutôt tendus. Quand a sa famille actuelle, son ex-mari est un journaliste coureur de jupon irrécupérable, et sa fille vit sa vie avec désinvolture malgré son jeune âge. Honnêtement, ils m'ont tapé sur les nerfs!

Nous ressentons une grande documentation historique dans ce livre. L'histoire de Vincent Desombre étant avant tout inspirée de deux affaires. L'affaire Finaly qui narre un drame d'enfants juifs non rendus à leur famille après la Seconde guerre mondiale et l'affaire Lecoz qui est un criminel ayant monté un réseaux de résistants pour dépouiller les habitants de la région tourangelle. Deux affaires que l'éditeur a eu la bonne idée d'intégrer en tant que cahier documentaire en fin d'ouvrage. Un bon complément pour comprendre d'avantage les personnages de l'histoire et qui a répondu a beaucoup de question posé en fin de lecture. 

Un petit plus pour la signification du titre qui pour le départ semble inapproprié mais trouve sa signification en fin d’enquête. La dénonciation de l'église et de dieu est original, pour une fois plutôt dans un esprit négatif mais sans pour autant être "incorrect" et dernier point très positif, une incorporation de faits divers qui permet de passer de la fiction a la réalité.

J'ai apprécié la mise en page du livre, des chapitres très courts mais surtout une manière d'aborder les faits très intéressantes. En effet ceux-ci ne se succèdent pas chronologiquement mais abordent des parties de vies de Nathalie des années 50, lors de son enfance, sous forme de petit flash-back. Un procédé qui nous renseigne davantage sur l’énigme de son passé.

En bref, une lecture très chouette avec des personnages intéressants, un suspense et une atmosphère de plus en plus pesante mais pour le moins effrayante. Maudite soit-elle m'a fait découvrir un genre littéraire que je me suis surprise a aimer et une maison d'édition que je ne connais pas sous cet aspect!

8 commentaires:

  1. Ça a l'air bien sympa en lisant ton article ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui honnêtement, c'est très sympa et surtout facile a lire...

      Supprimer
  2. Oh bah j'ai l'impression que je suis la seule à ne pas avoir aimé!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah???Il faudra que je lise ton avis pour qu'on compare alors!

      Supprimer
  3. l'histoire a l'air haletante et ton avis nous met l'eau à la bouche :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci bcp! Je te le conseille, c'est une très bonne fiction!

      Supprimer
  4. Moi j'ai adoré !!! impossible de s’arrêter. Et clairement facile à lire.

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré! Impossible de m’arrêter. J'avais trop envie de savoir la fin.

    RépondreSupprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!