Les derniers Romans chroniqués




lundi 20 mai 2013

[Chronique] Tifenn: 1 Punk: 0





Parution le 3 avril 2013
chez Sarbacanne
240 pages - 14.90E
Collection: X'prim
One Shot




"Moi Tifenn, 17 ans je pars demain en tournée avec un groupe de punk. Pas le choix : il faut que je prenne la tangente. Il y a genre 10 ans, mon grand frère Geoffrey a quitté la maison. II y a genre 10 jours, j'ai retrouvé sa trace. Ce crétin est devenu batteur dans un groupe de punk. Et comme moi aussi je suis un peu crétine, j'ai pensé qu'il fallait que je lui dise tout sur ce qui m'arrive. Voilà comment on se retrouve sur la route avec quatre punks qui aiment trop la bière et pas assez les douches."
 








Second envoie des éditions Sarbacanne, Tifenn:1 Punk:0 est un livre qui m'a tenté par sa quatrième de couverture façon: "On the road again". Et effectivement, j'ai beaucoup voyagé!

Tifenn, une adolescente de 17 ans passe sa dernière semaine en classe de seconde. Comme tous ceux de son lycée, de nombreux projets se mettent en place dans sa tête pour savoir comment occuper ses trois mois de vacances scolaires! Cependant, il est difficile pour elle de faire ce qu'elle veut, car elle est atteinte d'une maladie dont on ignore le nom, mais qui lui provoque des crises de plus en plus graves. Après la mort de ses parents il y a 14 ans, Tifenn est adopté par le couple Alard. Si elle considère ces derniers comme ses parents, ce n'est pas le cas de Geoffrey, son frère de presque 10 ans son ainé qui a quitté le nouveau foyer familial dès sa majorité. Depuis, elle n'a que peu de nouvelles de lui et ne sait que peu de choses à son sujet mis à part qu'il habite à Rennes et qu'il fait partie d'un groupe de punk: Knife In Knife Out. Pour Tifenn, ces vacances sont le moment idéal pour renouer avec son frère et lui parler de sa maladie avant qu'il ne soit trop tard. Mais a la place d'une simple visite familiale, elle va se retrouver embarqué sur la tournée du groupe de punk et faire de son été, un voyage qu'elle n'est pas prête d'oublier.

Vincent Mondiot nous offre avec Tifenn:1 Punk:0 une œuvre de 240 pages sur laquelle il est difficile de s'arrêter tant l'histoire est bonne. Certains d’entre vous risquent de trouver le départ un peu long vu que le road-trip de Tifenn ne commence qu’après 75 pages. De mon côté, je pense qu'il est intéressant de connaitre et de comprendre la vie de notre héroïne avant son voyage qui s'avérera être initiatique à la fois pour elle et ses proches. Avec cette peur de mourir chaque jour, Tifenn prend conscience de certaines choses importantes tels que l'amitié ou encore l'importance de sa famille même si celle-ci n'est pas biologique. Elle apprend à devenir raisonnable et à ne pas faire les mêmes erreurs de jeunesse que son frère.

Petite anecdote personnelle: Quand j'ai lu que Tifenn et ses amis de lycée commençait à boire comme des trous et fumer des joints jusqu’à ne plus être conscients à seulement 16 ans, je me suis dit qu'ils étaient un peu jeune pour tenter toutes ces choses. Puis, je suis revenue à la réalité en me disant que c'est bien vers cette période que moi et mes amis de lycée avons réalisés les mêmes expériences. Comme quoi, je ne vois plus les choses d'un même œil et je me sens bien plus vieilles et matures! (ou coincés... au choix!).

Parenthèse refermé, j'ai fortement apprécié dans ce livre les différentes étapes du groupe durant leur voyage. En général, quand on parle de tournée, on pense à tous ces chanteurs riches à millions dont les concerts sont sponsorisés et payés d'avance. On ne pense pas à tous ces petits groupes indépendants et autonomes qui essayent par leurs propres moyens de faire découvrir leur musique. On ne pense pas non plus aux solutions d'hébergements, aux bénévoles, car dans ce monde musical si particulier, rien n'est contrôlé par l'argent, ce n'est que la passion des musiciens qui est prise en compte et il est réellement intéressant de voir comment ces petits groupes fonctionnent.

Concernant les personnages, j'aime beaucoup le personnage de Tifenn qui est vraiment très attachant. Loin d'être la description de l’héroïne parfaite, elle incarne avec brillance la jeune lycéenne banale à qui tout le monde (ou presque...) peux se comparer. Ni trop jolie ni trop moche, ni trop intelligente ni trop bête, une personnalité bien distincte, mais pas non plus trop prononcé, elle est le genre d’héroïne que j'aime. Les relations qu'elle entretient avec les différents membres du groupe sont intéressantes et contre toute attente, le personnage de Clément, chanteur obsédé du départ, se révèle être beaucoup plus sensible et protecteur qu'il n'y parait. On en arriverait même à croire qu'il remplace Geoffrey dans son rôle principal de grand-frère. Ce dernier, au passé un peu perturbé a du mal à renouer des liens avec sa petite sœur mais c'est ce qui fait toute la beauté et l'émotion cette histoire.

J'avoue que ce livre aurait pu être un coup de cœur, car l'écriture de Vincent Mondiot, l'auteur, y est fluide simple et agréable malgré seulement trois chapitres. Cependant, la fin du livre m'a surprise, voir..déçue. En effet, pendant la lecture des 200 pages, on attend le moment ou Tifenn révèle la vérité à son frère, mais le sujet est tout juste abordé, nous laissant sur notre faim. Mis à part ce défaut, je n'ai rien à dire, ce livre est une petite pépite qui mérite d'être découverte et que je conseille a tous!

Merci à Marion et Myriam des édition Sarbacane pour l'envoie de ce livre.

1 commentaire:

  1. voilà un bouquin original qui pourrait bien me plaire :) je note !

    RépondreSupprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!