Les derniers Romans chroniqués




mardi 27 janvier 2015

[Chronique] Une fille vraiment bien






Parution le 4 juillet 2013
chez Bayard Jeunesse
261 pages -  12.50 E
Collection: Millezime
One Shot




" Depuis la mort de son frère aîné, Lindsey, 15 ans, se met en quatre pour satisfaire son entourage. Elève modèle, fille serviable et amie compréhensive : tout le monde peut compter sur la gentille Lindsey. Pourtant, la gentille Lindsey aimerait parfois envoyer tout balader : ses parents, qui font comme si son frère n'avait jamais existé ; sa meilleure amie et la jalousie dont celle-ci fait preuve quand le nouveau du lycée s'intéresse à elle ; ses obligations d'ambassadrice des classes de seconde... Et bientôt, la gentille Lindsey commence à voler. Très vite, elle ne peut plus s'en empêcher. "
 







Pourquoi ce livre?
Depuis un certain temps, j'ai envie de lire les livres de ma pal appartenant à la maison d'édition Bayard. Après avoir terminé deux séries de chez eux, je me suis dit qu'un petit roman de moins de 300 pages avec un sujet simple me ferait le plus grand bien, surtout en cette période morose!


De quoi parle t-il?
Depuis la mort de son frère et le départ de sa mère, Lindsay, 15 ans vie avec son père et sa petite sœur Tara. Vrai modèle de perfection pour son entourage, Lindsay n'en peux plus de tous ces faux semblants et de cette hypocrisie auquel elle doit faire face tout les jours. Entre son père qui fait comme si son frère n'avait jamais existé et sa meilleur amie qui lui met sans cesse des bâtons dans les roues alors qu'un garçon s’intéresse a elle, Lindsay commence a voler tout ce qui lui passe par la main jusqu'à ne plus pouvoir s'en passer.


Que penser de l'histoire?
Une fille vraiment bien est le genre de roman qui n'a rien d'exceptionnel mais qui reste cependant agréable et facile à lire. L’héroïne est une adolescente mal dans sa peau qui cherche par des moyens peu scrupuleux à se faire comprendre ou à se faire entendre. Seulement quand ta mère est partie a l'autre bout du pays, que ton père ne se noie que dans son travaille et que tu te rends compte que certaines de tes amies ne sont que des pestes, il est difficile de se faire une place. C'est ce coté "appel au secours" qui m'a plu dans cette histoire. L'auteur nous montre que sans un minimum d'attention et de discussion, l'être humain peut vite se renfermer et devenir incontrôlable. Concernant le coté scolaire, j'ai trouvé les choses plutôt prévisible voir longue à décanter et je n'ai pas plus été attiré que cela par l'avenir des amourettes de nos lycéens. Non, ce n'était que secondaire! Par contre, l'évolution de la relation familiale entre Lindsay, son père et sa sœur est très belle et a su me donner quelques émotions plus fortes. 


Que dire des personnages?
Lindsey qui raconte sa propre histoire est à la fois touchante et émouvante par son histoire de famille complexe. Elle cherche des réponses à ses questions mais se met en permanence en retrait et à la disposition des gens quelle aime. Incapable de satisfaire ses choix, elle en deviens parfois exaspérante et nous lecteur n'attendons qu'une seule chose: qu'elle s'affirme une bonne fois pour toute surtout devant sa peste de "meilleure amie": Claire qui de son coté a le don de m'énerver. Être la fille la plus populaire du bahut est une chose mais être aussi superficielle et égoïste sont bien les deux synonymes qui correspondent parfaitement au cliché de la "pouf populaire". Elle m'a insupporté! Heureusement le gentil Kyle, ce fameux garçon qui s’intéresse à notre Lindsay a radoucit un peu le casting avec ses histoires personnelles qui sont très touchantes.


En conclusion?
Une fille vraiment bien est un roman bien écrit et agréable à lire mais qui n'a pas su me toucher autant que je l'espérais. Je remercie néanmoins les éditions Bayard pour la découverte de ce livre.



Extrait du livre

" Je crois que c'est à ce moment la que le mariage de mes parents commença à s'effriter. Ils ne cessaient de se disputer. Et, il y a deux ans, juste six mois après le licenciement de mon père, Mark eut son accident. Il venait d'avoir quinze ans. Mon père et ma mère se détournèrent alors complétement l'un de l'autre. D'une certaine façon, je comprenais ma mère, partie vivre avec un autre homme. Notre famille ressemblait désormais à un bateau en plein naufrage. Comment résister à l'envie de fuir?"


2 commentaires:

  1. Une lecture que je ne tenterais pas car j'ai nombreux livres du genre dans ma PAL. Merci pour ton avis quand même Yukarie. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie, on ne peux pas tout aimer a chaque fois ;)

      Supprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!