Les derniers Romans chroniqués




lundi 5 octobre 2015

[Chronique] La sélection, tome 1





Parution le 12 avril 2012
chez Robert Laffont
343 pages - 16.90 E
Collection: R'
Série Terminée en 3 tomes




" Trois cent ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne. Elles sont trente-cinq jeunes filles: la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras... Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés..."
 








J'ai longtemps laissé ce livre dans ma pile à lire. Trop de bruitage autour de lui ne m'inspirait absolument pas. Je ne sais pas trop pourquoi mais du coup, il a traîné longtemps. Trop longtemps! Quatre heures!  C'est le temps que j'ai mis pour le lire. En une soirée, sans interruption, sans pouvoir le lâcher , malgré le fait qu'il fallait se lever le lendemain. Venons en au faits.

J'ai aimé America, son dilemme entre ses sentiments pour Aspen, ceux pour sa famille et pour cet avenir. Elle va évoluée au fil des pages, puis régresser puis évoluer.. Elle est casse-pieds. Elle change d'avis comme de chemise...mais elle est tout simplement humaine. J'ai aimé également le prince Maxon, de par son rôle puis par sa proximité avec son peuple. Il n'aime pas sa vie mais croit en ce jeu car il a permis à ses parents de se rencontrer et leur couple à l'air solide et heureux, du moins selon les quelques scènes où l'on parle d'eux. Par contre, j'ai trouvé Aspen fade, il manque de présence, il lui faudrait un peu plus s'affirmer.

J'ai regretté qu'on ne trouve pas plus de crêpage de chignon. IL y a quoi? 35 filles en concurrence pour un avenir de rêve et il n'y a eu qu'une petite bataille et une bagarre. C'est un peu léger et rend les choses moins crédible. Enfin, j'ai détesté adorer ce style. Oui, je sais, c'est étrange mais cet aspect télé-réalité à la secret-story pour ne citer qu'eux, m'a un peu rebuté mais comme ce sont des personnages intéressants et qui en plus parlent correctement, je n'ai pas été incité à "changer de chaîne". Au contraire, j'ai enchainer aussitôt les tomes deux et trois que je vous présenterai la prochaine fois.

Voici donc ma première chronique pour La récréation littéraire de Yuka. J'espère que vous aimerez suivre nos chroniques, nos petits mots et que vous laisserez une patte avant de partir, et surtout bonne lecture!

3 commentaires:

  1. Déjà j'adore le cadre autour du résumé et les petits coeurs. C'est très classe ! Tout comme toi, j'ai detésté aimer^^ la formule est excellente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a l'impression d'être voyeur et cela fait poser beaucoup de question sur nos vies actuelles

      Supprimer
    2. Je peux transformer ta phrase et changer la ponctuation? Ce qui donne:
      "C'est très classe, tout comme toi!"
      Merci merci!

      Supprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!