Les derniers Romans chroniqués




lundi 16 novembre 2015

[Chronique] Les morsures de l'ombre






Parution en octobre 2007
chez Pocket
294 pages - 14.90 E
Collection: Thriller
Éditeur d'origine: Fleuve Noir
One Shot




" Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince... "






Pourquoi ce livre?
Jamais je n'aurais pensé lire un jour ce genre d'histoire, non pas parce que je n'aime pas cela mais tout simplement parce que je ne prends pas le temps de découvrir ce style de roman. Je ne lis que rarement des policiers ou des thrillers mais dans le cadre du club de lecture que j'ai créé en collaboration avec mes copines "Lire à Clermont-Ferrand", je n’avais pas d'autres choix, le thème étant policier et thriller psychologique!


De quoi parle t-il?
Benoit Lorent est lieutenant de police. Un matin il se réveille enfermé dans une cave sans savoir comment il y est arrivé et ce qu'il y fait. Capturé par l'attirante et séduisante Lydia, il devra résister aux supplices physiques et psychologiques que son bourreau lui inflige tout en essayant de comprendre quelle est la raison de cette torture. 


Que penser de l'histoire?
L'histoire est intéressante et se lit assez rapidement tellement l'ambiance est stressante cependant au bout de quelques chapitres, une redondance se fait sentir et commence a nous lasser. Lydia va tout faire pour obtenir les aveux de Benoit concernant un événement passé il y a des années et notre lieutenant innocent, ne vas pas se laisser faire aussi facilement. Il tentera jusqu'au bout de la convaincre que c'est une méprise et qu'elle fait fausse route. Cette échange entre le prisonnier et le bourreau deviens de plus en plus prévisible et ennuyeux. Nous nous préparons toujours à recommencer les quatre phases: Je te pose la question, tu réponds être innocent, je te torture, tu te repose pour mieux réfléchir etc...

D'un autre coté, nous retrouvons les collègues de Benoit qui enquête sur sa disparition et... quelle belle image de la police française! Des incapables! Pas une piste en deux semaines... et une impression de je m'en foutisme générale. Des passages qui pour moi sont souvent inutiles et des secrets avoués qui certes m'ont surprise mais ne m'ont pas convaincu.  

La fin tombe comme cela d'un coup et les coupables ne sont que peu dévoilé, limite on s'en fou de qui est coupable ou ne l'est pas. Je note cependant un petit point positif pour le sors du héros que bien sur je vous laisserai découvrir et qui m'a fait un peu plus apprécier ce roman.


Que dire des personnages?
Si l'histoire ne m'a pas plus convaincue que cela, certains des personnages m'ont quand à eux intéressé. Je parle bien entendu de Lydia. Je trouve son personnage très intéressant et sa détermination a vouloir connaitre la vérité impressionnante même si ce n'est au final qu'une poupée manipulée. Au fur et à mesure de ses échanges avec Benoit, on sent sa fragilité et son esprit torturé et malgré les supplices qu'elle inflige à sa victime, je me suis fortement attaché à elle. J'ai également aimé la manière dont Benoit essaye de la comprendre. Certes, ce n'est souvent que subterfuge pour pouvoir gagner du temps ou essayer de toucher du doigt la liberté mais je pense sérieusement qu'au fond, il voulait à la fois se venger mais l'aider à connaitre la vérité surement à cause de son expérience du métier. Il sait qu'elle est manipulé, désespéré et ressent de la compassion pour son bourreau. 

Les autres personnages, je n'en parlerais même pas tellement je les trouve inutile et antipathique. Djamila m'a insupporté, la révélation de la femme de Benoit m'a surprise oui mais je me demande toujours pourquoi on nous as balancé ce truc à la tête et la psychologue bah, c’est une psy quoi!


En conclusion?
Un roman qui a beaucoup de défaut mais qui malgré tout reste un bon divertissement et se lit extrêmement vite tellement l'on souhaite connaitre le sors du héros. Je m'attendais à plus de drame et de psychose, j'ai au final eu un peu de stresse mais pas d'angoisse. Je ne reste cependant pas fâché contre ce style et essayerai de découvrir  avec plaisir un autre roman de ce genre, peut être plus osé et difficile. 

2 commentaires:

  1. J'avoue que comme toi j'ai du mal à me tourner vers les Thrillers. Mais ce sont de très bonnes lectures de temps en temps et je fais de jolies découvertes. Cependant, ce n'est pas la première fois que je lis des avis négatifs sur cette auteure donc je commencerais pas un autre livre dans ce genre.

    RépondreSupprimer
  2. L'auteure m'intrigue bcp ! Donc pourquoi pas la tester avec ce roman, ou peut-être un autre meilleur :)

    RépondreSupprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!