Les derniers Romans chroniqués




vendredi 5 février 2016

[Chronique] Le dernier battement de coeur





Parution le 7 janvier 2016
chez Michel Lafon
  256 pages - 17.95 E
One Shot




"Luce et Pietro attendent avec impatience la dernière échographie de leur bébé. Le petit Lorenzo est au cœur de leurs préoccupations et de leur bonheur de devenir bientôt parents. Mais lorsque le médecin prend les premières mesures, l’inquiétude peut se lire sur son visage. « Il est trop petit. » À l’annonce de ce diagnostic commence une brutale descente aux enfers pour le couple, confronté à l’impensable."







Pourquoi ce livre?
Le dernier battement de cœur est un livre qui nous a été proposé par les éditions Michel Lafon et Camille que je remercie, en épreuves non corrigées. J’avais accepté d’en faire la chronique sans avoir pleinement pris conscience de la teneur de ce récit. A la réception du livre, Sharlène m’a demandé si je voulais quand même le lire étant donné que je venais d’apprendre qu’une de mes collègues venait de perdre son enfant à l’accouchement. M’étant engagée auprès de l’éditeur, j’ai tout de même accepté de le lire, je l’avoue avec appréhension. Cependant, celle-ci s’est amenuisée au fur et à mesure que j’avançais dans le récit.


De quoi parle t-il?
Le dernier battement de cœur est un merveilleux livre à la fois personnel et collectif. Personnel car le personnage central, Luce, raconte comment elle a été obligé d’avorter pour des raisons thérapeutiques et comment elle s’est retrouvée, «seule au monde », avec ses hésitations, sa prise de décision et son deuil, emportée malgré elle par les évènements et de plus en plus distante par rapport à eux, comme si elle ne pouvait pas supporter la réalité. Collectif dans le sens où il est la voix de toutes ces femmes jugées, dont on empêche d’exprimer leurs douleurs et  dont on nie le statut de mère. Ce témoignage donne également le droit à ces enfants d’avoir existé.


En conclusion?
Ce livre est bouleversant, choquant, horrible car la narration est sans fioriture, sans jugement et par conséquent ne ménage pas ses lecteurs : nous espérons, hésitons, pleurons avec ce couple.

Cependant, il est fondamentalement nécessaire et je le recommanderai à toutes et à tous, quel que soit leur situation familiale et quel que soit leurs opinions sur la question car ce livre remet la question de l’avortement sur un  plan bien souvent nié par les biens pensants : la compassion. Une seule question ressort de ce livre : avons-nous le droit de juger devant une telle souffrance ?



Extrait du livre

" Je sens les regards des autres m’envelopper comme les tentacules d’une méduse, venant de toute part, urticants, vénéneux. Mais c’est dans cette brûlure que je trouve le sens de ce que je viens de dire. Tout à coup, c’est comme si Lorenzo n’était plus un enfant « perdu », un fait honteux et tragique qu’il faut taire. Non Lorenzo a été un choix, un choix bien clair. Douloureux et lucide, qui doit seulement être revendiqué haut et fort pour être compris. Un choix que j’ai fait en pleine  conscience, en tant que mère et compagne de l’homme que j’aime. Nous nous sommes saisis d’un droit dont mon enfant avait été privé, par la science ou par la nature, peut-être aussi par Dieu. Un droit simplissime, basique : celui de se défendre. Et ce choix, tellement intangible, mais qui ne pouvait être que murmuré, à demi-mot, les mois passant, est devenu un marécage nauséabond. Maintenant que je m’en suis extirpée, j’ai la sensation d’avoir restitué sa dignité à mon fils. Que ce n’est qu’aujourd’hui, d’une certaine façon, que je l’ai mis au monde. "





4 commentaires:

  1. Tu me donnes vraiment envie de le découvrir !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un livre très personnel : ou on aime ou on déteste ; il ne peut y avoir d'hésitations sur ce que l'on peut ressentir pendant cette lecture. Mais ces émotions ne dépendent pas ici de nos goûts littéraires mais de notre passé, de nos souffrances et de nos victoires.

      Supprimer
  2. C'est un livre qui a l'air d'être très dur mais qui doit être poignant à lire. Pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est bouleversant. J'avoue que j'ignore encore si je pourrais le recommander à des personnes étant dans la même situation.

      Supprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!