Les derniers Romans chroniqués




vendredi 19 février 2016

[Chronique] Le pacte des vierges





Parution le 28 aout 2014
chez Édition Points
 192 pages - 6.30 E
Éditeur d'origine: Stock
One Shot



008, Gloucester, États-Unis. Dix-sept jeunes filles d’un même lycée tombent enceintes en même temps. Stupeur dans la ville. La rumeur publique fait état d’un pacte. Les gamines se seraient concertées pour faire et élever leurs enfants ensemble. Qu’en est-il exactement ? À une journaliste venue enquêter sur l’événement, quatre d’entre elles se racontent.








Pourquoi ce livre?
J'ai envie de lire ce livre depuis sa sortie lors de la rentrée littéraire de 2011 mais je ne l'avais cependant jamais acheté. Puis ma partenaire de blog Béa me l'a gentiment offert lors de sa sortie poche. En janvier dernier, ce livre fut sélectionné par le club de lecture que j'ai créé en collaboration en mars 2015... il était temps pour "Le pacte des vierges" de sortir de la bibliothèque et pour moi de connaitre dénouement de ce roman basé sur une histoire vraie.


De quoi parle t-il?
Aux États-Unis, un fais divers défraye la chronique: Dix sept jeunes lycéennes sont tombées enceintes quasiment en même temps. Pourquoi? Comment? Nous ne le savons pas et pourtant tout le monde veux savoir...


Que penser de l'histoire?
Vanessa Schneider est à la base journaliste et à défaut de le savoir lors de ma lecture, je comprends maintenant mieux pourquoi ce roman est écrit de façon si particulière. Ici, il ne s'agit pas d'une histoire romancé avec de belles phrases. Il n'y a pas non plus réellement de problématique ni même de dénouement... en revanche nous sommes dans une interview à quatre voix... représentant quatre des filles enceintes... face à une journaliste.

Les chapitres se forment et s’emmêlent tels la retranscription direct de l'entretien de la journaliste face à ses quatre adolescentes. Chacune leur tour, elles parlent de leurs vies, de leurs objectifs et surtout de leur raison de faire partie de cet événement. Du coup, il est difficile de savoir qui parle au départ ou du moins de retrouver a qui correspond telle histoire. On se perd facilement d'autant plus que même si chacune de leur histoire est différente, elles n'en sont pas pour le moins intéressantes. Les filles manquent de personnalité, de force de caractère et c'est la que l'on se dit que, en même temps ce ne sont que des gamines qui n'ont rien compris à ce qu'est la vie. Alors on tourne tout de même les pages en espérant tout de même comprendre pourquoi?... mais tout ce que l'on trouve c'est un sentiment d'inachevé et beaucoup, oh oui beaucoup de frustration car en réalité même l'auteur et le monde entier n'en savent pas plus... C'est un secret bien gardé...


Et ce club de lecture alors?
Jamais en une année il n'y avait eu autant de débats et d'oppositions dans le club littéraire. Très vite l'histoire est passé en second plan et le débat s'est accentué sur des sujets plus importants tels que la différences entre notre pays et les États-Unis concernant la gestion de la santé, l'organisation du secteur social, la perception étrange des familles dites dysfonctionnelles, etc...  Autant de sujet intéressant qui ont animé notre soirée et qui ont eu pour effet e ne pas détester totalement ce roman.


En conclusion?
Je m'attendais à un roman coup de poing qui me fais réagir, j'ai eu le droit à une très grande déception. Heureusement, la rencontre du club de lecture était tellement intense et riches en échange que je me rapperai surement de ce livre d'ici quelques temps, ce qui ne serait pas arrivé en temps normal...


Extrait du livre
" Lana, c'est elle qui sait tout sur cette histoire. Même à moi, qui suit sa plus proche amie, il y a des choses qu'elle n'explique pas. Elle affirme que c'est mieux pour tout le monde. Elle appelle ça "cloisonner". Elle assure que dans toutes les bandes ça se passe de la même façon. Il y a le chef qui sait tout et les autres qui connaissent des morceaux d'histoire. Ils suivent quoi. "






1 commentaire:

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!