Les derniers Romans chroniqués




lundi 7 mars 2016

[C'est Lundi que lisez-vous?] #s10



C'est Lundi! Que Lisez-vous? est un événement mis en place par Mallou et repris par Galleane dont le but est de partager vos lectures passées, présentes et futurs.



Une chroniqueuse = Une couleur


★ ★ ★ ★ ★ ★ La semaine dernière, nous avons lu... ★ ★ ★ ★ ★ ★


 


Les variants, tome 1 (MSK)
49 jours (Michel Lafon)



★ ★ ★ ★ ★ ★ En ce moment, nous lisons... ★ ★ ★ ★ ★ ★




Expérience Noa Torson, tome 3 : N'oublie pas (Edition Nathan) Service Presse
Fuir, c'est vivre. S'arrêter, c'est mourir. Quatre. Ils ne sont plus que quatre : l'Armée de Persefone a été décimée. Noa, Peter et les autres sont traqués, dévastés, épuisés... Mais où qu'ils aillent, quoi qu'ils fassent, leurs ennemis parviennent toujours à les retrouver, et l'étau se resserre. Pourtant, ils n'abandonnent pas. Ils veulent affronter l'homme qui a créé le monstrueux Projet Perséphone. Quitte à se jeter dans la gueule du loup. Après tout, ils n'ont plus rien à perdre.

Rien ne s'oppose a la nuit (JC Lattes) Lecture Personnelle
« La douleur de Lucile, ma mère, a fait partie de notre enfance et plus tard de notre vie d’adulte, la douleur de Lucile sans doute nous constitue, ma sœur et moi, mais toute tentative d’explication est vouée à l’échec. L’écriture n’y peut rien, tout au plus me permet-elle de poser les questions et d’interroger la mémoire. La famille de Lucile, la nôtre par conséquent, a suscité tout au long de son histoire de nombreux hypothèses et commentaires. Les gens que j’ai croisés au cours de mes recherches parlent de fascination ; je l’ai souvent entendu dire dans mon enfance. Ma famille incarne ce que la joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l’écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd’hui je sais aussi qu’elle illustre, comme tant d’autres familles, le pouvoir de destruction du Verbe, et celui du silence. Le livre, peut-être, ne serait rien d’autre que ça, le récit de cette quête, contiendrait en lui-même sa propre genèse, ses errances narratives, ses tentatives inachevées. Mais il serait cet élan, de moi vers elle, hésitant et inabouti. » Dans cette enquête éblouissante au cœur de la mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets les plus enfouis, ce sont toutes nos vies, nos failles et nos propres blessures que Delphine de Vigan déroule avec force.



★ ★ ★ ★ ★ ★ La semaine prochaine, nous lirons... ★ ★ ★ ★ ★ ★ 





Grande école du mal et de la ruse, tome 1 (MSK)
Les yeux du dragon (Flammarion)



Et vous que lisez-vous?



4 commentaires:

  1. ღ Belle semaine de lectures :) ღ

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part un peu foutue, je n'arrive pas à entrer dans l'histoire.. Je pense changer de livre et reprendre celui-ci dans quelques jours ;-)

    RépondreSupprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!