Les derniers Romans chroniqués




mardi 22 mars 2016

[Chronique] Phone Play





Parution le 14 janvier 2016
chez Michel Lafon
Collection: Littérature Jeunesse
  349 pages - 15.95 E
One Shot




Un soir, Alyssa, seize ans, reçoit un texto d’un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étrange : "Devine qui je suis et je serai à toi". L’occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu’elle juge d’un ennui mortel… quitte à prendre des risques. Jusqu’où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien ?








Pourquoi ce livre ?
Proposé par Camille des éditions Michel Lafon, je me suis laissé tenter par ce livre qui semblait parfait pour se détendre un petit peu et me remettre au gout de la lecture que j'ai perdu ces dernières semaines... De même, j'ai enfin pu lire un livre en lecture commune (sans être trop en retard...) avec ma partenaire Béa et vous invite même à visionner sa chronique ici-même.


De quoi parle t-il?
Alyssa est une adolescente parfaite au yeux de sa riche famille. Elle excelle a l'école, est jolie et se conduit très bien en société alors qu'en réalité, comme beaucoup de personne de son age, elle sors à des fêtes, bois, fûmes et au final... s'ennuie à mourir tellement ses parents ne font pas attention à elle... Jusqu'au jour ou elle reçois un texto d'un mystérieux inconnu qui lui propose de jouer a un jeu un peu particulier! Le but? Deviner qui il est? En échange ce dernier s'engage à lui appartenir et à faire de son mieux pour réaliser ses désirs.


Que penser de l'histoire?
Ce que je percevais au départ comme un simple et énième roman adolescent s'est avéré être une agréable lecture. J'ai mis du temps à lire ce roman au départ, même beaucoup de temps! Non pas parce que je ne l’apprécias pas mais parce que j'étais en plein panne livresque... impossible pour moi de lire la moindre page durant presque trois semaines! Puis, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes, me suis forcée à ré-ouvrir le livre et contre toute attente... je me suis bien vite prise au jeu moi aussi de cet inconnu dont j'avais tellement envie de découvrir l’identité. Les pages défilent assez rapidement notamment grâce au échanges de textos de nos deux protagonistes principaux, ce qui donne un rythme différent et agréable à notre lecture. Cependant certains passages m'ont semblé un peu répétitif et inutiles au bout d'un moment! Il étais temps d'en savoir plus et d'arrêter de tourner autour du pot surtout que ce qui suivait devenait de plus en plus prévisible. Je ne dis pas avoir découvert directement l'identité de "lui" comme Alyssa le surnomme, mais j'avais des doutes, même de gros doutes concernant son identité tout au long du roman ce qui a eu tendance a m'énerver mais à me renforcer dans ma motivation de tourner encore et plus de pages pour savoir! Au final, je suis fière de moi car je ne me suis pas fais avoir et j'ai découvert plus ou moins la fin.


Que dire des personnages?
En général, ce genre d’héroïne a tendance à me taper sur les nerfs mais pas Aly. Je l'ai trouvé intéressante et même mature pour son âge. Elle a une conception de la vie et de la relation que j'approuve totalement et ne se laisse pas manipuler comme une pauvre petite brebis égarée. Elle a su garder les idées claires et faire preuve d'une grande force de caractère comparé à ses amies qui représentent à elles seules le cliché parfait de la lycéenne chiante. Sa relation avec ses parents est plutôt triste mais n'est pas tombé non plus dans un stéréotype de base. On en apprend peu sur eux mais ce n'est pas plus mal! Cela nous laisse le temps d'en découvrir plus sur Alyssa et son inconnu. Puis il y a Louis, le meilleur ami d'Alyssa, le meilleur ami qu'on reverrais tous d'avoir et que je regrette de ne pas avoir vu plus longtemps! Il donnais un coté agréable et idéaliste à ce cadre qui est même si intéressant quand même un peu malsain!


En conclusion?
Pour un premier roman, Morgane Bicail a su m'amadouer avec un roman très agréable a lire. L'histoire est sympathique, bien écrite avec une intrigue bien menée. Dommage que la fin soit un peu trop prévisible. Cependant, quand on sais que l'auteur n'a que 14 ou 15 ans, on ne peux que croire en son talent et au potentiel de cette lycéenne. Auteure a suivre...


Extrait de la page 93

" "Aimer" est devenu le verbe le plus banal au monde. Tout le monde l'utilise, pour n'importe quoi, pour n'importe qui, dans n'importe quelle circonstance. Je trouve que ça fait pitié d'avoir réduit le terme le plus précieux de notre langue au mot à tout dire. Pourtant, je pense que tout le monde sera d’accord pour dire que "je t'aime" sont les mots les plus forts qu'un homme puisse dire. "Aimer" est le verbe le plus beau, le plus puissant de notre langue. Et pourtant, il a été réduit à néant... " 






3 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais il a l'air pas mal tiens :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est une lecture très distrayante!

      Supprimer
  2. C'est bizarre, on a exactement le même ressenti dans nos remarques et pourtant j'ai l'impression que tu as adoré ce livre. J'avais peut-être plus de point négatif sur les personnages, et je te rejoins sur la fin prévisible, trop prévisible.

    RépondreSupprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!