Les derniers Romans chroniqués




jeudi 14 avril 2016

[Chronique] ALE 2100, Intégrale





Parution le 31 Mai 2015
chez Nats Edition
  357 pages - 16.90 €
Série Terminée en 2 tomes




Lola, étudiante et gameuse, est invitée à tester en avant-première une représentation virtuelle de la Terre en 2100 dénommée ALE. Dans leur tour du monde, Lola et ses compagnons devront affronter le résultat de leurs actions, dont la guerre de l’eau, le travail sponsorisé, la dette de mort et l’esclavage occidental ne sont que des exemples. Ce voyage, sous forme de jeu, leur offre l’opportunité de remporter une grosse somme d’argent s’ils gagnent la partie ; argent que Lola compte bien utiliser pour partir à la recherche de son père dont elle est sans nouvelles depuis des mois. Mais sur son chemin, Lola va croiser cet homme mystérieux, coincé dans la simulation, qui va chambouler ses missions et devenir sa dernière quête. Et si, pour le sauver lui, elle devait sauver le monde de demain ? ALE 2100 : Une aventure trépidante. Un monde alternatif. Une quête épique.








Pourquoi ce livre ?
L'auteur m'avait contacté il y a de nombreux mois (année faut bien l'avouer). J'avais chroniqué la première partie sur mon ancien blog, et je viens de lire la seconde. L'occasion d'une chronique complète. L'occasion aussi de remercier chaleureusement l'auteur et de la féliciter pour sa publication par les éditions Nats. Par contre j'aimais plus l'univers de ta propre couverture ;-)


De quoi parle t-il?
De notre futur, ou du moins d'un futur possible. Du point auquel nous en sommes rendu, et du mur dans lequel l'humanité se dirige. De réchauffement climatique, de dégénérence, de la science, de la chirurgie... Mais aussi d'amour!!!


Que penser de l'histoire?
Elle est géniale, on suit sans s'arrêter Wave et on a du mal à décrocher. L'auteur a des mots qui font réfléchir sans aucunement être donneuse de leçon. Quand elle entre sur ALE, j'avoue que je ne vois pas l'intérêt d'un roman sur un jeu de rôle, ni en quoi cela peut être intéressant. Puis, au fil des pages, j'ai découvert un monde détruit, aride, sans certaines espèces du genre animal et végétal. Un avenir, bien sombre. Et puis j'ai vu, oui vu, dans ma consommation, dans ceux que j'inculque à mes enfants, de l'espoir. Bien sûr, je suis comme beaucoup, avide de technologie, de nouveauté, mais je regrette aussi les déchets que je fais, ces aliments que je jette non consommés car gâtée, ces cartons, emballages qui ne me servent pas.

Ce roman, après être un roman "normal" dans le sens "ayant une histoire", est aussi un roman qui fait réfléchir. Énormément réfléchir. Depuis quelques temps, à la maison j'ai décidé de chasser le gâchis, les mauvais comportements. Ce n'est pas simple mais si cela peut éviter cet avenir, je le fais de bonne grâce.
J'ai repris les deux paragraphes du dessus, de ma première chronique car c'est toujours d'actualité. J'ai par contre eu des visions de l'avenir encore plus sombre, des visions d'un futur qui se rapproche de plus en plus. Il n'y a qu'à voir les événements bruxellois de ce derniers mois.

J'ai de plus en plus de mal à croire que mes enfants arriveront à survivre. J'espère sincèrement que l'humanité va se bouger et trouver des solutions. Chaque pierre compte, chaque geste alors faites ce que vous pouvez, dans la mesure de vos moyens mais faites le dès aujourd'hui!

J'ai aussi aimé cette histoire d'amour que ce livre cache. Bel idée ce Valens!! Wave est vraiment sacrément caractérielle mais dans sa tête il y a beaucoup de chose. J'espère que nos enfants en auront autant dans le leur!


En conclusion?
Un véritable coup de cœur, autant pour l'auteur que pour son roman. Un roman qui reste léger mais fait beaucoup réfléchir, nous explique ce qui va se passer si nous restons sur nos acquis sans pour autant nous dire ce qu'il faut faire. Juste des idées.





4 commentaires:

  1. J'aimerai bcp découvrir ce roman :)

    RépondreSupprimer
  2. Pour moi c'est vraiment une pépite! Fonce et n'hésite pas à me faire part de ton avis ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ta belle chronique Vanessa et ton encouragement à suivre le mouvement. Nous sommes ceux qui, par notre choix de consommation, peuvent montrer que nous aimons nos enfants et que nous leur souhaitons un avenir beaucoup plus beau que celui d'ALE.

    RépondreSupprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!