Les derniers Romans chroniqués




mardi 5 avril 2016

[Chronique] Comme un frère





Parution le 9 mars 2016
chez Bayard Jeunesse
Collection: Jeunesse
  147 pages - 13.90 E
 One Shot




Lorenzo et Gaspard, 18 et 19 ans, se lient d'amitié dans la chambre d'hôpital qu'ils partagent, après avoir survécu, pour l'un à un accident de moto, pour l'autre à ce qui paraît être une tentative de suicide. Avant de se connaître, un monde les séparait : Lorenzo, apprenti menuisier, vit dans une une famille nombreuse d'origine italienne, au milieu de six sœurs, plus chaleureuses les unes que les autres et une mère qui élève seule sa petite tribu depuis la mort de son mari. Gaspard, lui, vient d'un milieu très bourgeois, dont la rigidité lui pèse. Il est étudiant en maths spé pour répondre aux exigences de ses parents, alors qu'il rêve de liberté et de théâtre... A l'hôpital, c'est une vraie fraternité qui naît entre les deux garçons. Au fil des conversations et des confessions partagées, les projets d'avenir ne tardent pas à se dessiner et les plans à s'échafauder.
 






Pourquoi ce livre?
Proposé et reçu en service de presse par les éditions Bayard que je remercie encore une fois pour leur confiance, je me suis dis que ce livre changerai un peu de mes lectures habituelles. De plus, j'aimais beaucoup la couverture qui malgré sa simplicité m'a intrigué.


De quoi parle t-il?
Nous sommes dans une chambre d’hôpital où nous apprenons à connaitre deux jeunes hommes qui vont par le plus grand des hasards se lier d'amitié en seulement quelques jours... une amitié qui va les conduire à réfléchir à leur avenir, à ce qu'il veulent réellement et à pourquoi pas, changer leur destin.


Que penser de l'histoire et des personnages?
L'avantage avec un bouquin si court, c'est qu'il se lit rapidement et que des les premières pages, nous entrons dans le vif du sujet. Pas de longueur, pas de blabla, nous découvrons nos deux héros en même temps qu'ils apprennent à se connaitre eux même et je les ai adoré.

Tous les deux sont gentils et émouvants. Le premier, Lorenzo est le seul garçon dans une famille nombreuses de sept enfants dont le père est décédé trois ans auparavant. Il est apprenti menuisier mais rêve de mettre son talent manuel pour fabriquer des décors de cinéma ou de théâtre. Le second, Gaspard est issu d'une famille plutôt aisé dont le père est reconnu dans le monde de la justice. Il fais des études de math spé mais seulement pour faire plaisir et être à la hauteur des exigences de ses parents. Pourtant il rêve d'autre choses de plus simple: de théâtre. Leur rencontre va bouleverser leur façon de voir les choses car il se rendent compte l'un grâce à l'autre qu'ils rencontrent les mêmes problèmes, qu'ils sacrifient leurs propres envies pour le bien de leur famille.

L'écriture de l'auteur est très agréable et mixe entre dialogues et narration donnant un rythme confortable à la lecture. En tournant les pages, je n'avais qu'une seul hâte: savoir s'ils vont aller au bout des décisions communes prises et comment vont-ils y parvenir. Malheureusement, même si la fin donne bien des réponses à mes questions et nous donne beaucoup d'émotions et d'espoir, j'aurais aimé en savoir plus, avoir même une suite... mais je ne pourrais que l'imaginer.


En conclusion?
Comme un frère est une belle histoire d'amitié qui nous montre que réaliser ses rêves est possible si l'on se donne les moyens et qu'on est prêt à en payer le prix. Une belle morale qui saura toucher un grand nombre de jeunes pleins d'espoir. Dommage que ce livre soit si court...


Extrait du livre

«Un jour, je me plaignais d'en avoir marre d'être la plus petite de la famille et de ne rien pouvoir faire comme les grandes, papa m'avait dit: "Pourquoi attacher des ailes à une chenille? Mieux vaut attendre qu'elle devienne un papillon..." Grandir arrive toujours »






3 commentaires:

  1. Ça a l'air d'être un roman très touchant :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le cas! C'est vraiment une belle histoire.

      Supprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!