Les derniers Romans chroniqués




vendredi 6 mai 2016

[Chronique] Darkwind, tome 1 : Mécanique Infernale





Parution le 29 Mai 2015
chez Bayard Jeunesse
 409 pages - 16.90 E
Série en cours



Angleterre, 1852. Katharine est envoyée par sa tante et tutrice au manoir de Darkwind où vit son oncle Tulman. Elle doit prouver que celui-ci a perdu la raison et le faire interner pour qu’il cesse de dilapider la fortune familiale. À Darkwind, Katharine rencontre un vieil homme excentrique, mais surtout génial, qui se consacre à l’invention d’automates extraordinaires. Rares sont les privilégiés qui ont le droit de pénétrer dans son atelier. Parmi eux, Lane, son ombrageux apprenti et Ben, un brillant étudiant en sciences. Tous deux défendent farouchement Tulman par dévouement mais aussi parce qu’il fait vivre sur son domaine des centaines de personnes qu’il a arrachées à la misère. Bien vite, Katharine doute : l’héritage familial mérite-t-il qu’on y sacrifie son oncle et les familles qu’il protège ? A la demande insistante des domestiques de l’oncle Tulman, Katharine accepte de rester un mois à Darkwind avant de prendre une décision. Trente jours au cours desquels elle se rendra complice d’espionnage, échappera de justesse à la mort et tombera amoureuse…








Pourquoi ce livre ?
J'ai découvert ce livre en fouinant dans la bibliothèque de Sharlène suite au nouveau catalogue Bayard. Le résumé m'a plu, alors, vite fait je l'ai caché dans mon sac à main.


De quoi parle t-il?
Nous rencontrons Katherine Tullman, jeune orpheline, vivant sous la coupe de sa tante. Tante qui tient les cordons de la bourse, et donc de l'avenir de cette jeune demoiselle. C'est un détail important, qu'il ne faut pas oublier, surtout lorsque l'on essaie de comprendre Katherine. Le livre parle de ce rapport de dépendance mais aussi du respect, de l'amour et de la loyauté. D'après une note de fin de livre, c'est une histoire vraie qui a inspiré le roman à l'auteur.


Que penser de l'histoire?
C'est un roman bien mené. L'histoire est plutôt fluide mais s'accélère énormément vers le dernier tiers du roman. Beaucoup d'éléments se passent en peu de page alors que sur le reste, le rythme est juste "normal".

Sous fond de fin de siècle et d'indépendance financière, nous découvrons une jeune fille qui ne sait pas si elle doit se sacrifier ou sacrifier ces inconnus, et cet oncle qu'elle ne connaît ni d'Eve ni d'Adam avant son arrivée à Darkwind.

C'est une jeune fille effacée, tenant bien son rang à son arrivée. A la fin du livre, elle croit en ses convictions (quelles qu'elles soient), en elle-même et en sa capacité à s'assurer un avenir.

J'ai également apprécié Davy, quoique silencieux, ce petit homme a beaucoup de chose à raconter si on sait l'écouter, ce qui n'est pas le cas de tous.


En conclusion?
J'ai passé un bon moment avec ce roman. Un second tome est sorti fin avril 2016. Je ne sais pas encore si je vais le lire. Il manque des informations mais ce roman ne m'a pas laissé un souvenir impérissable et vu l'état de ma PAL, il faut être raisonnable et faire des sacrifices. Mais honnêtement si elle n'était pas dans cet état, je pense que je le lirai certainement. Il va donc rejoindre ma wish-list (liste de souhait) et attendre des jours futurs avec une PAL décente... D'accord, moi non plus je n'y crois pas un instant mais chut c'est un secret.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!