Les derniers Romans chroniqués




mardi 28 juin 2016

[Chronique] La cabane à 13 étages, tome 1




 
Parution le 7 Mars 2016
chez Bayard Jeunesse
  247 pages - 12.90 E
Série en cours




Andy et Terry vivent dans une cabane à treize étages, dans les arbres, avec bowling, bassin de requins mangeurs d'hommes, lits qui se font tout seuls, lianes pour se déplacer de pièce en pièce, fontaine à limonade et machine à chamallows entre autres. Ils passent leur temps à s'amuser alors qu'ils sont censés écrire un livre.
 






Pourquoi ce livre ?
La cabane à treize étages nous a été proposée par le service de presse Bayard Jeunesse que je remercie.


De quoi parle t-il ?
Dans ce premier tome, deux habitants dans une cabane à treize étages, décrivent leur habitation et leur manière de vivre. On suit leurs aventures, avec pour fil conducteur, l'écriture de leur livre.


Que penser de l'histoire ?
Je trouve original le fait que les deux auteurs se mettent en scène afin de raconter la genèse de leur bande-dessinée. Le lieu où se déroule l'histoire est particulièrement propice à l'imagination. En effet, tous les enfants rêvent d'avoir une cabane, loin des parents, dans laquelle ils peuvent devenir des indiens ou des cow-boys, des pirates ou des héros. Dans cette cabane à treize étages,  tout est possible : des chats qui volent, des singes de mer, des fontaines de limonade....


Que dire des personnages ?
Ils sont très marrants et, bien que par leur métier et leurs inventions, on les croirait adultes, ils ressemblent à tous ces enfants qui procrastinent à l'idée de faire leur devoir et qui se disputent. Cela permet aux enfants de s'identifier facilement à ces deux personnages.


En conclusion ?
Cette bande-dessinée peut être intéressante pour le public concerné (8-10 ans) : la couverture en relief est très belle et l'histoire, facile à lire et amusante, permet d'aborder les procédés d'écriture, d'impression et d'édition des bandes-dessinées. Il y a même, page 62, plusieurs esquisses d'un dessin représentant un des personnages, à plusieurs étapes de sa réalisation. Enfin, les pages blanches laissées à la fin peuvent inciter l'enfant à laisser son imagination s'exprimer par le dessin.


Extrait du livre

Source : chapitres.actualitte.com





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!