Les derniers Romans chroniqués




mardi 19 juillet 2016

[Chronique] Le dernier secret





 
Parution le 7 octobre 2010
chez Belfond
  327 pages - 22.00 E
One Shot




À dix-sept ans, Nora fugue avec son petit ami Eddie. Mais, sur le parking d'une aire d'autoroute, en direction de L.A., Eddie commet l'irréparable.

Vingt ans plus tard, Nora s'est reconstruit une vie en apparence parfaite au sein de la bonne société de Nouvelle-Angleterre. Jusqu'au jour où son mari lui révèle sa liaison avec leur meilleure amie... Et tandis que son monde s'effondre, Nora voit resurgir Eddie, tout juste sorti de prison, bien décidé à lui faire payer toutes ces années perdues.

Chantages, menaces, mensonges, trahisons... Prise au piège d'une spirale infernale, Nora va devoir affronter ses propres pulsions de vengeance et ses secrets les plus enfouis pour renaître.








Pourquoi ce livre ?
Le Dernier Secret est un cadeau de ma maman que je remercie : elle a été la première personne à me me mettre un livre dans la main et à m'inscrire dans une bibliothèque : premier pas vers ma passion, ma carrière professionnelle et jusqu'à ma rencontre avec Sharlène et Vanessa, qui m'ont permis de m'exprimer ; merci à elles aussi.


De quoi parle t-il ?
Nora Hammond est une jeune femme à qui tout réussit : un mariage avec un riche homme d'affaires, propriétaire d'un journal familial Le Chronicle, un métier en tant que responsable de la publication et deux enfants, Chloé et Drew ; bref, elle s'est construit une image de la femme de bonne société, parfaite. Cependant, tout à coup, les masques tombent : elle découvre que son mari la trompe, que ses prétendu(e)s ami(e)s étaient au courant et qu'un psychopathe, avec qui elle avait fugué à 17 ans, a refait surface.


Que penser de l'histoire ?
Cette histoire est prenante car, dès la première page, les phrases sont percutantes, hachées, permettant ainsi de s’imprégner de l'atmosphère angoissante de certaines scènes. Deux types de romans en un seul s'alternent, se font face et finalement s'affrontent :  le roman psychologique et le thriller.


Que penser  des personnages ?
J'ai beaucoup de sympathie pour Nora :  c'est une femme brisée, qui n'a aucune confiance en elle en raison de son environnement familial et des erreurs de jeunesse qu'elle a pu faire. Elle essaie quand même de se racheter une réputation en ayant une conduite irréprochable et s'étonne de ce qu'on peut l'apprécier. Elle met sur un piédestal tous ceux qui la côtoient car elle pense qu'elle n'est pas à la hauteur. Malheureusement, par son comportement, son entourage la considère comme hautaine, froide et perfectionniste. Du coup, lorsqu'elle découvre la vérité sur son mari, toutes ses valeurs et ses croyances partent en lambeaux.


En conclusion ?
Un roman qui peut soit laisser complétement indifférent soit être adoré (encore plus que d'autres romans) selon si le lecteur parvient à s'identifier à son personnage principal ou pas ; le côté thriller n'étant pas suffisant, en mon sens, pour tenir en haleine, si cette condition n'est pas remplie.


Extrait du livre
Elle se rappelle l'avoir jadis aimé. Elle l'aimait tout à la fois pour ce qu'il était et ce qu'il n'était pas. Elle l'aimait simplement pour lui même. Il était si gentil, si joyeux et si drôle. Il suffisait qu'il entre dans une pièce pour que soudain le jour soit plus chaud, plus lumineux, d'un éclat qui faisait scintiller les miroirs et les vitres des fenêtres, d'un éclat qui se reflétait sur les visages. Elle l'aimait à cause de sa générosité. Tout le monde trouvait grâce à ses yeux, y compris elle qui n'était pas toujours la personne la plus aimable du monde !





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!