Les derniers Romans chroniqués




vendredi 17 février 2017

[Chronique] William Clarck, mission 1: L'éminence bleue





Parution le 22 septembre 2016
chez Michel Lafon
Collection: Jeunesse
 298 pages - 14.95 E
Série en cours




À 15 ans, William Clarck est un apprenti hacker à tendance kleptomane qui utilise ses talents pour restituer à ses camarades les objets confisqués par les professeurs. Jusqu’au jour où il se fait prendre et finit au poste. Il pensait que sa vie n'allait plus jamais être la même, mais il n'imaginait pas à quel point. de retour chez lui, il découvre avec horreur que sa mère a été assassinée et son père lui révèle une vérité incroyable : agent spécial, il a été démasqué et toute sa famille est désormais en danger...








Pourquoi ce livre ?
Proposé par Camille, l'attaché de presse des éditions Michel Lafon, je ne pouvais m’empêcher de vouloir lire ce livre. Pourquoi ? Vous commencez à me connaitre je crois.... Dès qu'un roman touche de près ou de loin au domaine de l’informatique que ce soit les jeux vidéos, les réseaux sociaux ou le hackage, j'ai envie de savoir ce qu'il en est ! 


De quoi parle t-il ?
William a 15 ans et commence à devenir un hacker sacrement doué. Alors qu'il mettait en œuvre ses compétences pour récupérer le portable de Zoé dans le bureau du directeur, ce dernier surprend notre héros et l'envoi directement au poste de police. C'est la fin des haricots pour lui.... son père va être furieux ! Si seulement ce n'était que ça...  De retour à leur domicile, William retrouve sa mère criblée de balle. Elle a été assassinée ! Son père lui dévoile alors une vérité à laquelle il n'aurait jamais pensé: Il est agent secret et leur famille est en danger...


Que penser de l'histoire ?
Lorsque je me retrouve avec un héros de 15 ans, j'ai toujours peur d'être confrontée à une histoire un peu trop jeunesse où il ne se passe que des actions gentillettes mais pour le coup, je me suis trompée ! Guillaume Benech, l'auteur, a beau n'avoir que 16 ans, il a réussi à me tenir en haleine avec son histoire même si elle est loin d'être parfaite.

Justement, les points négatifs, parlons-en et voyons ce que je reproche à cette histoire... Pour commencer,  William est un lycéen et "apprenti" hacker. Il a une vie ordinaire, suit sa scolarité dans un établissement ordinaire, a une famille ordinaire et une meilleur amie ordinaire également. Jusque- là tout va bien, cependant, il va en un soir se transformer en super espion et réussir des choses que même quelqu'un de mon âge (je ne vous le dirai pas pour autant^^) n'arriverai jamais à faire mais surtout, il va embarquer avec lui Zoé sa meilleure amie qui ne lui posera pas plus de questions que cela ! Ensemble, ils pourchasseront l'assassin de sa mère à travers Londres, villes issues d'un pays et d'une langue qu'ils ne connaissent que peu et dévoileront à qui peut être utile le secret de son père.

Vous l'aurez compris, l'histoire manque de cré-di-bi-li-té ! Alors pourquoi avoir mis une si bonne note me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que malgré tous ces cotés négatifs et incohérents, ce livre m'a captivée ! Je n'ai même pas pu reposer ce roman une fois commencé. Le rythme est soutenu, les rebondissements nombreux et j'ai adoré cette façon dont l'auteur a d'expliquer certains aspects techniques mais surtout technologiques. J'avais l'impression de me retrouver dans "le guide du hacker pour les nuls". J'ai noté également un gros point positif concernant les description des lieux à la fois extérieurs ou publics, je pense notamment à la grande bibliothèque de Londres ! L'auteur n'a pas fait semblant... on sent qu'il y a un réel travail de recherches géographiques et culturelles.

La seconde partie du livre est sans conteste beaucoup plus intense et dynamique que la première. Les pièces de l'intrigue s'emboitent les unes après les autres, certes avec sûrement un peu trop de facilité mais cela ne nous empêche pas de tourner les pages encore et encore jusqu'au dénouement final.... qui se révèlera assez explosif ! Un gros cliffhanger comme on les aime.... et comme on les déteste à la fois.


Que dire des personnages ?
William Clarck est le genre de héros qui n'a pas froid au yeux mais qui reste cependant humain et fait face aux problèmes de son âge en plus de la situation dans lequel il se trouve. C'est un personnage altruiste qui n'hésite pas à se plier en quatre pour le bien de son entourage mais qui ne se rend pas compte qu'il peut parfois les mettre en danger avec son imprudence et son manque de réflexion.

Zoé de son coté a la tête beaucoup plus sur les épaules. J'ai apprécié son caractère à double tranchant: parfois douce, parfois dur et je suis ravie que sa relation avec William ne se transforme pas en une énième histoire d'amour. Pour une fois, l'amitié est privilégiée entre deux personnes de sexes opposés et cela fait du bien. 


En conclusion ?
William Clarck est un livre jeunesse qu'il faut lire sans voir le côté mission impossible si vous voulez l’apprécier. L'auteur, qui je le rappelle n'a que 16 ans a une plume des plus agréables et qui ne demande qu'à s'améliorer. Je suis persuadée qu'avec un peu plus de travail, la suite saura effacer les imperfections de ce premier roman et n'en deviendra que meilleur.  Parole de Normand ! ;)


Extrait du livre

"Internet, c'est comme un iceberg. Il y a la partie émergée, qui permet d'accéder à tous les sites que nous connaissons, à tous les réseaux sociaux que nous utilisons, tous les moteurs de recherches qui offrent aux utilisateurs un accès direct aux sites référencés. Mais il existe une seconde partie de l'iceberg, le bloc immergé. Le web profond. Là où se cachent tous les sites que nous ne sommes pas censés visiter. Un endroit où l'illégalité règne, où trouver un tueur à gages, un kilo de cocaïne, une nouvelle identité, le tout en quelques minutes. Une facette d'internet extrêmement dangereuse, où il est fréquent de choper un virus et de détruire son ordinateur en quelques secondes. Une facette d'internet que les criminels, les tueurs, les violeurs et les pédophiles utilisent de manière régulière pour trouver leurs nouvelles victimes. Une facette extrêmement surveillée par les gouvernements du monde entier. "









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!