Les derniers Romans chroniqués




vendredi 31 mars 2017

[Chronique] Emmy & Oliver





Parution le 13 avril 2017
chez Nathan
Collection: Lire en Live
 437 pages - 15.95 E
One Shot




Depuis leur naissance, Emmy et Oliver sont inséparables. Mais alors qu’ils ont 7 ans, Oliver est enlevé par son père et disparaît de la vie d’Emmy, laissant derrière lui un vide impossible à combler. Dix ans plus tard, Oliver est de retour. Emmy ne l’a jamais oublié. Pourtant, au moment de le revoir, le doute l’étreint : que reste-t-il de leur amitié après une si longue absence ?Emmy tente alors de retrouver sa place dans le cœur d’Oliver.








Pourquoi ce livre ?
Samia, l'attachée de presse des éditions Nathan m'a gentiment envoyé ce livre bien avant sa sortie officielle en librairie et je n'avais pas été prévenu de son arrivée. Au départ, il ne m’attirai pas plus que cela puis j'ai vu que son auteur était Robin Benway qui avait réussi à me conquérir il y a deux ans avec sa duologie "La pire mission de ma vie". Du coup, je me suis laissée entrer et j'avoue ne pas être déçue du tout...


De quoi parle t-il ?
Emmy et Oliver ont 7 ans. Ils sont nés le même jour, vont à la même école, habitent côte à côte dans la même rue et sont depuis toujours les meilleurs amis du monde. Mais un jour, Oliver est kidnappé par son père, ce qui a complètement chamboulé la vie d'Emmy et de ses proches. Aujourd'hui, Emmy a 17 ans et continue à vivre sa vie notamment avec l'aide de Caro et Drew ses deux autres meilleurs amis jusqu'au jour où Oliver réapparait et revient vivre dans son ancienne maison...


Que penser de l'histoire ?


Au début, ma crainte était de me retrouver avec une énième histoire d'amour entre deux adolescents qui se retrouvent et vont tout faire pour se battre pour leur amour, etc... Ceux qui me connaissent ou me lisent régulièrement savent que moi et les histoires sentimentales, cela fait deux ! Eh oui, j'ai une réputation à tenir ! Hum..bref ! Et bien ma crainte était malgré tout un peu fondée et j'ai eu le droit à quelques passages un peu guimauve sauf que j'avoue, il faut bien le reconnaitre que pour une fois, j'ai juste beaucoup aimé même adoré cette histoire non pas parce que c'était comme beaucoup le pensent à la fois triste et romantique mais plutôt parce que les thèmes abordés au-delà de cette histoire d'amour ont fait un travail remarquable pour me la faire apprécier.


Robin Benway a inséré dans son œuvre des trames plus sombres, importantes et sérieuses dans la vie de tous les jours à commencer par le kidnapping d'Oliver. Elle n'a pas forcement développé le pourquoi mais nous a plutôt décrit le ressentiment de chaque personne face à cette tragédie et c'est cela qui a rendu l'histoire intéressante. On ne saura pas avant la fin pourquoi Oliver a été enlevé par son père mais on connaitra tout ce que ressentent ou ont pu ressentir Oliver, Emmy, leurs parents, Caro et Drew à ce jour ou même durant les dix dernières années. Ce qui nous emmène à d'autres trames importantes qui ont également était fortement développé : les relations sociales.

En effet, au bout de dix ans, tout le monde a commencé une nouvelle vie et s'est habitué à cet autre chemin. Le désir de voir revenir Oliver s'est transformé en espoir souvent impossible à combler et son retour à la maison est plus un second chamboulement qu'autre chose. A nouveau tout le monde doit faire des modifications dans sa vie et certains en assument plus les conséquences que d'autres. Les relations entre chaque personnage se compliquent et deviennent plus intenses et souvent plus stressantes.

J'ai pris plaisir à retrouver cette légèreté dans la plume et l'écriture de Robin Benway. Ma lecture était comme d'habitude fluide, limpide et très addictive d’ailleurs, je soupçonne les pages de s’être tournees toutes seules.

Certains pourront sûrement trouver ce roman plat car il est vrai qu'il n'y a pas réellement d'histoire et on peut souvent se demander où l'auteur veut en venir. Il n'y a ni rebondissement, ni action qui nous fera nous poser pas mal de questions mais juste une brillante étude du comportement humain.

Je vous rassure tout de même, les derniers chapitres du roman nous livrent les dernières pièces d'un puzzle qu'on avait hâte de découvrir dans son intégralité. Des pièces qui pour ma part m'ont provoqué quelques larmes et quelques émotions....


Que dire des personnages ?
L'avantage de ce genre d'histoire c'est que personne n'est à l'abandon. Emmy et Oliver ont beau être les héros du livre, l'auteur ne se concentrera pas pour autant uniquement sur eux. Chaque personnage quelque soit son importance est étudié et décrit avec précision et c'est ce qui rendra cette étude d'autant plus passionnante.

Emmy et Oliver se redécouvrent et se rapprochent mais jamais leur relation ne devient niaise et dépourvu d’intérêt. Chaque situation aura un cheminement positif pour qu'Oliver se libère de sa situation périlleuse. On sent qu'ils ont besoin l'un de l'autre pour avancer.

De même, il est super de pouvoir connaitre et surtout de comprendre la différence de relation entre chaque adolescent et leurs parents suite à cet événement survenu il y a dix ans. Caro est la dernière d'une grande fratrie de six ou sept enfants je ne sais plus mais du coup il est plus facile de trouver l'origine de son indépendance et de sa sociabilité face au manque d’intérêt de ses parents. Drew de son coté, est issu d'une famille plutôt riche qui a des valeurs plutôt traditionnelles. L'annonce de son homosexualité rendra leur rapport compliqué.

Emmy est fille unique et est depuis l’enlèvement d'Oliver surprotégée par ses parents au point de devoir leur cacher des aspects importants de sa vie. Et puis, dans la maison d'à côté, il y a Oliver qui débarque dans sa nouvelle famille : une mère qu'il ne connait plus, un nouveau beau-père et les jumelles, ses deux sœurs dont il ignorait l'existence. Contrairement à Emmy, sa nouvelle famille ne sait comment se comporter et réagir face à ce changement sans compter qu'Oliver lui-même doit s'adapter à son nouvel entourage. Il n'a plus de repère, plus rien à quoi se raccrocher et pense souvent à sa vie avec son père à New York, une vie qui lui manque malgré les circonstances et que personne ne peut comprendre mais qu'il partagera tout de même avec ses trois amis.


En conclusion ?
Un roman dans lequel on ne s'ennuie pas et qui vous touchera tellement les personnages sont travaillés à la perfection. Impossible de ne pas apprécier cette histoire ! Je n'ai qu'un seul conseil : foncez ! Quand à moi, j'ai hâte de découvrir le prochain roman de cet auteur qui ne fait que confirmer davantage son talent.

Je tiens à remercier à nouveau Samia, l’attachée de presse des éditions Nathan pour cette superbe découverte !



Extrait du livre

"Le père d'Oliver avait bien préparé son coup. C'était un week-end de trois jours et il était censé ramener son fils à l'école le mardi matin. A dix heures, ils n'étaient toujours pas la. A onze heures, la mère d'Oliver entrait dans le bureau de la directrice. A trois heures de l’après-midi, il y avait de nouvelles caméras disséminés sur le parking de l'école et dans le jardin d'Oliver. Elles penchaient vers nous leur œil de cyclope, cherchant à savoir ce qu'on cachait, ce que nous, les enfants, on fabriquait maintenant que notre ami avait disparu. Caro pleurait et ma mère nous a fait assoir pour prendre notre gouter - des doubles Oreos. C'est la que j’ai su que la situation était grave."






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!