Les derniers Romans chroniqués




mardi 4 avril 2017

[Chronique] Sans nouvelles de toi





Parution le 2 mars 2017
chez Michel Lafon
 364 pages - 19.95 E
One Shot




Ce voyage au Mexique était censé être une fête, il va tourner au cauchemar pour Caroline et son mari Hunter. Un soir, alors qu'ils s'apprêtent à célébrer leur anniversaire de mariage au restaurant de l'hôtel, la baby-sitter leur fait faux bond. Hunter finit par convaincre sa femme qu'il n'y a aucun danger à laisser leurs deux petites filles endormies dans la chambre. Mais quand ils reviennent, la cadette, Samantha, deux ans, a disparu.







Pourquoi ce livre ?
Pour le résumé plus qu'intriguant. Pour changer car j'en ai envie. Je remercie chaudement Camille des éditions Michel Lafon de m'avoir permis de lire ce roman.


De quoi parle t-il ?
Je ne vais pas vous le cacher, j'ai tout de suite pensé à la petite Maddy. Il faut dire que le thème ne peut qu'y faire penser. Je me demandais sincèrement ce que l'auteur pouvait bien faire d'une pareille histoire et surtout comment elle allait bien pouvoir la terminer.


Que penser de l'histoire ?
L'histoire de base est décrite dans le résumé. Mais je ne pensais pas que l'auteur pourrait réussir à si bien retranscrire l'ambiance, les cris, la peur qu'a pu ressentir Caroline. Je suis sidérée par la facilité que j'ai eue à m'identifier à Caroline.


Que penser des personnages ?
Caroline est la mère déprimée, qui n'arrive pas à avancer, à soutenir sa famille. J'ai aimé haïr sa propre mère et Hunter. L'un pour sa méchanceté, l'autre pour sa faiblesse. Hunter est le mec fade, qui est en fait juste une façade. Un homme pour qui nous n'éprouvons que dégoût au fur et à mesure du roman. Enfin, pour ma part en tout cas.

Par contre, là où je ne m'attendais pas du tout, mais alors du tout, à accrocher c'est le personnage de Michèle. Je me suis en fait attachée sans m'y attendre à elle. J'ai compris ses réactions, sa façon de vivre ou plutôt de survivre à cette perte.
Car il ne faut pas oublier que toute la famille et les amis sont touchés suite à l'enlèvement de Samantha. Chacun gère sa peine comme il le peut, et n'a pas forcément la force de soutenir comme il le faudrait les autres. Caroline est d'ailleurs celle qui a le plus de mal à faire face malgré sa fille. Après tout si Samantha n'est pas là alors pourquoi faire ceci ou cela, elle ne voit pas ce qui lui reste mais ce qui lui manque. Je comprends largement son désarroi mais j'avoue que dans une pareille situation, avoir un autre enfant  n'est peut -être pas si "aidant", au contraire, elle a eu beaucoup de mal à gérer pour Samantha.


En conclusion ?
Un livre dont je suis ravie d'avoir la découverte. Je l'ai d'ailleurs déjà partagé à ma maman ! Je pense que d'autres viendront s'ajouter à sa découverte. J'ai vraiment dévoré ce roman, le premier en ce beau mois de Mars si agréable.



Extrait du livre

"-Mais admettons qu'elle ne le fasse pas, continua lentement Peggy, pesant chacun de ses mots, ça laisse trois possibilités.
- Qui sont ?
- Un, qu'elle croit sincèrement qu'elle peut être Samantha ; deux, que c'est une sadique qui prend son pied à bousiller le cerveau des gens ; trois, qu'elle n'a pas toute sa tête.
- Il y a une quatrième possibilité.
- Qui est ?
- Qu'elle soit vraiment Samantha."



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!