Les derniers Romans chroniqués




vendredi 5 mai 2017

[Chronique] Un appartement à Paris





Parution le 30 Mars 2017
chez Editions XO
 484 pages - 21.90 E
One Shot




Paris, un atelier d'artiste caché au fond d'une allée verdoyante.
Madeline l'a loué pour s'y reposer et s'isoler. À la suite d'une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours. L'atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l'assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd'hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d'unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires. Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.








Pourquoi ce livre ?
Si vous nous suivez depuis un petit moment, vous savez que Musso fait partie des auteurs auquel je ne saurai résister. Aussi, dés qu'il est paru je me le suis procuré, mais et c'est là que je vois la fatigue cumulée au travail, c'est bien la première fois qu'il m'a fallut autant de temps pour lire l'un de ses romans. Pas qu'il ne m'ai déplu bien au contraire.


Que penser de l'histoire ?
Nous rencontrons deux personnages qui sont de purs étrangers et qui, sans un problème de réservation, ne se seraient jamais croisés et encore moins parlé.  D'abord, il y a Madeline Greene. Pour ceux qui suivent Musso depuis quelques temps ce nom ne vous est pas inconnu mais je vous laisse vous remémorer pourquoi. Elle est une cabossée de la vie, qui est tantôt joyeuse tantôt dépressive. Elle n'est pas là pour se la couler douce mais plutôt pour tenter de reprendre goût à la vie.

De l'autre côté de l'appartement, nous avons Gaspard, auteur de théâtre à succès mais également porté sur la bouteille et fuyant le monde. Et, au centre, nous avons un appartement. Il s'agit d'un atelier d'un peintre décédé, gardé tel quel par l'ami de ce dernier, depuis son décès et loué via une plateforme électronique. Malheureusement, cette plateforme va connaître un petit bug et la location qui est pourtant normalement pour 1 personne va être changée en colocation.... Je vous ai planté le décor, voici l'ambiance de ce roman.

Dans cet appartement, dans cet artiste, les deux personnages vont se reconnaître, se voir tels qu'ils sont sincèrement. Mais ils vont aussi se découvrir, l'âme chercheuse de vérité, l'envie d'aller à la fin de l'enquête de la recherche des trois tableaux, qui a aiguisée l'appétit de Madeline et l'âme de détective de Gaspard. La magie des personnages, mais aussi des lieux et des sous-entendus opèrent sans mal. Les pages s'enchaînent sans anicroche comme on s'y attend avec un Musso.


En conclusion ?
Un bon roman mais qui tient vraiment du thriller et en aucun cas de la pointe de fantastique que l'on pouvait trouver dans certains romans comme L'instant présent, et qui vous font tellement douté qu'une deuxième voire un troisième lecture vous tente rapidement. J'ai vraiment était dégoutée de devoir reprendre après ma pause déjeuner ; pause durant laquelle je lisais ce bon roman. Cela m'a fait du bien de le faire durer, cela change.



Extrait du livre

"-Je ne sais pas ce que vous cherchez, mais vous ne le trouverez pas.
- Vous êtes médium ou quoi? (....)
- Mais vous trouverez autre chose, assura-t-elle"




1 commentaire:

  1. Un nouveau roman qui m'intrigue mais bon, je ne pense pas le découvrir, top de Musso lu précédemment, j'ai envie de passer à d'autres auteurs :)

    RépondreSupprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!