Les derniers Romans chroniqués




mardi 13 juin 2017

[Chronique] Le Livre des Baltimore





Parution en mars 2017
chez Éditions de Fallois
476 pages - 22.00 E
Saga




Jusqu'au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l'auteur de La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d'une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c'est l'histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu'en février 2012, il quitte l'hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s'atteler à son prochain roman. Au gré des souvenirs de sa jeunesse, Marcus revient sur la vie et le destin des Goldman-de-Baltimore et la fascination qu'il éprouva jadis pour cette famille de l'Amérique huppée, entre les vacances à Miami, la maison de vacances dans les Hamptons et les frasques dans les écoles privées. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s'effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu'au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu'est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?







Pourquoi ce livre ?
J'avais lu, à l'occasion d'un club de lecture, La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert et cela avait été pour moi l'occasion de découvrir un nouvel auteur dont les parutions seraient à suivre avec intérêt. C'est donc tout naturellement que j'avais mis dans ma wishlist Le Livre des Baltimore. Cependant, j'avais fini par mettre en suspens cette acquisition, tant les critiques entendues ici et là étaient peu dithyrambiques à ce sujet. Lors d'un passage à la bibliothèque, j'ai sauté le pas, histoire de me faire ma propre opinion.



De quoi parle-t-il ?
Le Livre des Baltimore est basé sur l'autobiographie d'un personnage fictif, Marcus Goldman, auteur à succès, et qui était déjà le héros du premier Tome de la Saga. Celui-ci, décide, à la faveur de ses retrouvailles en 2012 avec son amie d'enfance, Alexandra, de raconter sa jeunesse afin de trouver les éléments déclencheurs d'un "Drame", survenu pendant cette période et qui va déterminer toute son existence.



Que penser de l'histoire et des personnages ?
Ma première impression a été négative. En effet, je ne voyais pas du tout où voulait en venir le narrateur, et ce, jusqu'à un certain nombre de pages très conséquent. Cependant, à un moment donné, j'ai fini par me prendre au jeu. Le narrateur distillant les informations goutte à goutte, le suspense est devenu insoutenable et je n'avais qu'une seule question en tête : "Mais que s'est-il donc passé ?" J'ai passé quelques-unes de mes soirées à imaginer des scénarios et, étant férue de romans policiers, vous pouvez me croire que j'en ai essayé beaucoup !!!
Et, enfin, quand est venue La Réponse, je vous jure que je ne m'y attendais pas du tout !!!
Cet aspect du récit n'est pas le seul à m'avoir captivée : le statut du héros principal comme étant un "personnage écrivain" et l'interpellation que fait Marcus au lecteur, comme si celui-ci était supposé connaitre personnellement les protagonistes ont eu deux effets sur moi : l'ancrage profond des évènements relatés dans la réalité (alors qu'ils sont fictifs) et l'impression que l'auteur du livre et le narrateur ne sont qu'une seule et même personne.
Au delà d'une réflexion sur la création littéraire que l'on devine assez  aisément, tout ceci contribue à porter le message de l'auteur, que je ne peux indiquer ici de peur de tout dévoiler. Je peux seulement vous dire que Joël Dicker a accompli un tour de force : au lieu de faire de "l'Evènement" la trame principale, par le biais d'un roman moralisateur ou d'un roman "témoignages", il en fait un point secondaire (puisqu'on ne le connait qu'à la fin) ; ce qui n'empêche pas le lecteur, au contraire, de prendre pleinement conscience de cette leçon de vie.

En conclusion ?
J'ai donc été agréablement surprise par cette lecture car je ne pensais pas me retrouver devant un cheminement intérieur d'un personnage transformé en enquête policière !!! Cependant, je ne considère pas que c'est un coup de cœur car les analepses sont tellement nombreuses qu'on s'y perd un peu.



Extrait du livre
"La célébrité n'est qu'un vêtement, Sycomorus.Un vêtement qui finit par être trop petit, trop usé ou que tu te feras voler. Ce qui compte avant tout, c'est ce que tu es quand tu es tout nu."






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!