Les derniers Romans chroniqués




vendredi 22 septembre 2017

[Chronique] Blonde a forte poitrine





Parution le 8 février 2016
chez Kero
 234 pages - 17.90 E
One Shot




À 17 ans, Vickie, jeune fille naïve d’une petite ville texane, tombe enceinte de son copain. Rejetée par sa mère et bientôt par sa belle-famille, elle trouve refuge dans un club de strip-tease avec son bébé. Un peu trop grande, un peu maladroite, elle est pourtant vite remarquée pour le pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur les hommes. De playmate à star de la téléréalité, son ascension sera fulgurante. Mais qu’il est dur de rester soi quand le monde entier convoite votre corps…








Pourquoi ce livre ?
Honnêtement... cela va paraître assez loufoque mais ce livre m'a attirée uniquement par sa couverture et son titre tape à l’œil ! Un titre où je me sentais concernée jusqu'à ce que je découvre réellement son synopsis et son contenu mais trop tard, j'avais déjà quitté le rayon et il était maintenant entre mes mains !


De quoi parle t-il ?
Blonde à forte poitrine est en réalité inspiré de la vie de la célèbre playmate "Anna Nicole Smith". J'ai longtemps eu des doutes sur cette supposition et ai fait mes petites recherches mais quand j'ai su que le vrai prénom d'Anna est Vicky, ces derniers se sont vites dissipés ! Nous retrouvons donc Vicky, une jeune fille de 17 ans dont le physique très avantageux lui a toujours permis de se faire remarquer des hommes peu importe leur âge. Lorsqu'elle tombe enceinte de son copain de 16 ans, le monde autour d'elle la rejette la laissant seule avec son petit garçon qui deviendra la chose la plus précieuse au monde qu'elle possède. Pour lui, elle sera prête à tout sans même réfléchir et c'est ainsi que débute la nouvelle vie de notre héroïne...


Que penser de l'histoire ?
Il est plutôt difficile de chroniquer ce livre tant l'histoire m'a touchée et surprise. Je ne m’attendais tellement pas à cela. Là ou je pensais trouver un livre où je puisse me détendre et rire un peu, je suis restée abasourdie par les thèmes graves de cette œuvre.  En réalité, ce livre n'est pas une énième histoire sur une pauvre gourde qui se retrouve enceinte à l’adolescence mais plutôt le combat d'une mère pour son fils.


Extrait du livre

"La fille n’était pas le genre à résister, pas effarouchée, une fille qui prêtait de bonnes intentions aux gens, qui aimait qu’on l’aime. Bien sûr, ça n’était pas de l’amour, Danny voulait juste qu’elle écarte les jambes, mais la fille ne voyait le mal nulle part, ou alors peut-être que tout lui était égal. On n’aurait pas pu la violer, oui, elle aurait toujours donné l’impression d’être consentante. "



Vicky fait partie de ces personnes à qui la chance ne sourit pas, même s'il faut avouer que notre héroïne est tout le long de son histoire l'incarnation même de la stupidité et de la naïveté ! On la plaint, on la déteste mais en même temps on l'adore et on veut qu'elle s'en sorte ! Elle représente à elle seule un mélange savoureux de bonheur et de malheur. Elle se satisfait de peu, fait confiance aux autres, donne tout ce qu'elle a pour satisfaire autrui et leur donner un peu de chaleur, un peu de joie mais se retrouve comme toujours entourée d'opportunistes ce qui ne lui laisse que le monde artificiel du showbiz pour survivre. Un monde où tout n'est que paraître, un monde où règne l'argent, la drogue et toutes ces saloperies. Un monde qui fait d'elle un être dépourvu d'affection mais qu'elle ne peut malheureusement quitter car c'est le seul qu'elle connait ! Lui dire adieu, ce serait renoncer au peu de bonheur qu'elle essaye de donner à son fils. Pourtant, chacune de ces décisions la plongera dans un enfer encore pire que le précédent, certaines situations arrivant à la limite du malsain, de l’obscène et qui nous fait poser la question qui nous hantera durant ces 230 pages : Comment va t-elle s'en sortir ? 

L'auteur a choisi d'écrire son roman à la troisième personne ce qui nous éloigne d'avantage du monde dans lequel Vicky vie. On se sent d'autant plus spectateur et incapable de pouvoir faire le moindre geste pour "la fille". On commence même à s'inquiéter pour Tom "le bébé de la fille", qui grandira, qu'on sentira déraper au fur et à mesure et qui subira peu à peu les conséquences des mauvaises décisions de sa mère ! On prendra conscience de la haine de Tom pour sa mère mais aussi de tout son amour pour elle... et de leur monde qui s'effondre petit a petit...


En conclusion ?
Ce roman est en réalité un concentré de paradoxes que ce soit dans les personnages ou dans l'histoire mais c'est ce qui rend le livre de Camille de Peretti si touchant, si fort et si dérangeant. Peut-être que ma phrase précédente n'est pas très claire mais c'est en lisant ce roman que vous comprendrez ce que je veux dire. Je ne peux que vous le conseiller cependant attention aux âmes sensibles, je suis d'une nature assez forte, pourtant ce livre m'a tellement bouleversée que j'ai été incapable de lire autre chose durant les semaines suivantes. 



Extrait du livre

"Ils veulent lui construire une histoire, une mythologie, elle répond à leurs questions pour leur faire plaisir, elle est dépassée. Des journalistes malintentionnés interrogent ses anciens camarades de classe, les clients de la friterie de Fairfield, ont fait courir sur son compte les bruits les plus divers, la rumeur roule et enfin, elle est lunatique, fantasque, a des exigences de diva - tout ça pour une envie de pizza ? Ils sont unanimes, la blonde a toujours su qu'elle deviendrait célèbre.
Elle se sent lasse, ne sait même plus pourquoi elle est là. "






2 commentaires:

  1. Ce roman a l'air super sympa ! Il change des romans que je lis d'habitude, mais je suis bien tentée par ce dernier. J'ai beaucoup aimé ta critique :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésites pas, il est vraiment bien et comme tu dis: il change des lectures habituelles! Contente que ma chronique t'ai plu ;)

      Supprimer

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!