Les derniers Romans chroniqués




lundi 22 janvier 2018

[Chronique] Les folles années d'Ana





Parution le 14 septembre 2017
chez Éditions De Borée
 380 pages - 21 E
One Shot



Ushuaia, 1918. Ana a grandi sur la Terre de Feu, territoire balayé par le vent au climat hostile et torturé. Douée pour la couture, la jeune fille, qui vit seule avec son père depuis que sa mère les a abandonnés pour suivre un autre homme sur le Vieux Continent, effectue de petits travaux de confection et diverses tâches domestiques. Malgré son attachement pour cette terre à la beauté sauvage qui l'a vu naître, Ana rêve de partir à la recherche de sa mère et de découvrir Paris. Mais comment atteindre la si lointaine France ? Et à quel prix ? Est-elle prête à renoncer à son amour naissant pour Volodia, un jeune fermier des environs ? Le destin va trancher pour elle et la jeune femme va, après de longs mois sur un navire marchand, débarquer en France puis rejoindre Paris, la ville de tous les possibles.






Pourquoi ce livre ?
Ce livre nous a été proposé par les Éditions De Borée, que je remercie. Je remercie également l'auteure pour sa dédicace au salon du livre de Brive (demandée par Sharlène).


De quoi parle-t-il ?
L'histoire raconte les aventures d'Ana, une adolescente, qui habite au bout du monde et qui décide de tout quitter pour gagner Paris, afin de réaliser ses rêves et de retrouver sa mère. A travers cette quête d'une vie meilleure, ce roman nous entraîne dans le Paris des "années folles", pendant lesquelles les Françaises osent tout et se libèrent des diktats de la société.


Que penser de l'histoire et des personnages ?
J'ai eu énormément de mal à faire cette chronique. En effet, fatiguée par un emploi du temps très chargé, j'avais du mal à trouver les mots pour expliquer ce que j'avais ressenti lors de ma lecture. Habituellement, quand un service de presse nous propose des livres, je demande ceux qui correspondent le plus à mes goûts littéraires. Cependant, de temps en temps, j'en profite pour sortir de mes sentiers battus. Ce fut le cas pour Les Folles années d'Ana car je suis plus férue de romans historiques et policiers que de romances.

Et, malheureusement, je suis passée à côté du roman. Même si l'époque dans laquelle évolue Ana est intéressante, l'écriture n'est pas du tout celle à laquelle je suis habituée. Je m'explique : dans les romans policiers, les descriptions minutieuses et trop détaillées sont bannies car les lecteurs sont rebutés par tout ce qui peut alourdir inutilement le déroulement des faits et la compréhension de l'intrigue. Or, ici, l'énumération des différents ornements des robes de ces dames est trop abondante pour moi.

De plus, je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage principal. Ana est trop innocente à mon goût, trop dans sa "bulle", même si cela se comprend par la façon dont elle a été éduquée. Je n'ai pas trouvé qu'elle parvenait à s'adapter à la vie parisienne et notamment par rapport à l'émancipation des femmes, qui a grandement évolué à cette époque. Mais je pense que certains lecteurs plus sensibles aux romances que moi seront touchés par sa force de caractère qui lui a permis de trouver des mains secourables et de sortir des vicissitudes de la vie, la tête droite et digne.


En conclusion ?
Je regrette de n'avoir pas pu apprécier ce roman à sa juste valeur mais je ne suis vraiment pas la bonne personne pour cela !



Extrait du livre

"- Ma belle, ça se voit que tu vivais à l'autre bout du monde ! Nous avons subi l'horreur pendant quatre ans, la mort ne nous lâchait pas, le chagrin non plus, les privations, le rationnement. Il ne faut pas s'étonner si la vie s'est en quelque sorte inversée. Tu as pu constater qu'à Paris c'est une  véritable révolution pour les femmes, plus de jupes longues dans lesquelles on s'empêtre, plus de corset. Regarde, nous gagnons notre vie, nous sommes libres et indépendantes, tu entends ! C'est sans doute moins prononcé en province, trop assise sur le qu'en-dira-t-on. Après un climat délétère, ne sens-tu pas que la respiration de la France s'accélère, mais dans un esprit large auquel il va falloir s'habituer ?"




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, nous essayerons de répondre a tous le monde!