Les derniers Romans chroniqués




lundi 9 avril 2018

[Chronique] Le prince et le pauvre





Parution le 16 avril 2008
chez Livre de poche Jeunesse
Collection: Classique
 224 pages - 4.95 E
One Shot




Fils d'Henri VIII d'Angleterre, le prince de Galles rêve de courir en liberté et de se battre dans les rues de Londres avec les gamins de son âge. En même temps, dans un quartier sordide de la capitale anglaise, un petit pauvre rêve de devenir prince. Et si l'occasion était offerte aux deux enfants de réaliser leur rêve, chacun prenant la place de l'autre ?








Pourquoi ce livre ?
En 2012, j'ai acheté plein de livres version jeunesse issus de la littérature classique et jamais je n'ai pris le temps de les découvrir. Puis, tout a coup, j'ai eu envie de lire cette célèbre œuvre de Marc Twain. Allez savoir pourquoi...


De quoi parle t-il ?
Tom Canty est un petit garçon pauvre vivant dans le quartier pauvre d'Offal COurt où les enfants n'ont d'autre choix que de mendier ou voler. Mais Tom ne rêve que d'une chose, avoir une éducation et une vie de prince. De l'autre coté de la ville, nous retrouvons, le prince de Galles, Edouard qui en attendant de devenir roi d'Angleterre ne rêve que de liberté. Par chance, une occasion s'est présentée et nos deux petits jeunes ont chacun pris la place de l'autre.


Que penser de l'histoire et des personnages ?
Après ma lecture, je me suis rappelée avoir lu cette histoire chez mes parents étant enfant et comme à chaque fois que je relis un classique, je n'en retrouve que déception. Non pas que je n'ai pas apprécié ce roman mais je pense vraiment ne pas être faite pour ce genre d’œuvre au champ lexical ancien. Trop d'expressions anciennes, trop de mots plus utilisés ou d'explications interrompant la lecture, cependant je ne l'ai pour autant trouvé désagréable.

Quoi de mieux pour le prince Edouard que de connaitre son peuple en étant lui même intégré dans le monde de ses compatriotes. Il devra faire face à la solitude, les bandits, la faim et même aux lois que ses descendants ont eux même instaurées. Pas facile quand on est prince de devenir pauvre et ne plus avoir les privilèges auxquels ont est habitués. Heureusement notre prince est doté d'un courage et d'une droiture qui feront de lui un personnage qu'on saura apprécié.

De l'autre coté, Tom, qui en premier lieu craint son pouvoir et sa nouvelle position de prince, commence à y prendre goût et n’hésitent pas à prendre des décisions qui contribueront à l'amélioration de la vie du peuple sans pour autant casser l'autorité de la monarchie. C'est ce côté sage de Tom qui nous fera apprécié ce petit livre et son court passage dans la cour.

Voir chacun des enfants vivre dans le monde de l'autre montre à quel point il est difficile de s’intégrer au rang qui n'est pas le sien surtout dans l’Angleterre du 16eme siècle. Cependant l'auteur a su à travers l'histoire de ces deux garçons dénoncer avec tact et parfois humour, les injustices et les différences entre les différents rangs de la hiérarchie sociale. Malheureusement, cela ne reste qu'une fiction et retrouver deux enfants aussi bons et loyaux d'un côté comme de l'autre relèvent quasiment de l'impossible... car en réalité, le riche gagne toujours, encore maintenant.


En conclusion ?
Loin d’être un coup de cœur, "Le prince et le pauvre" reste un livre plutôt agréable à lire si on occulte le vocabulaire parfois trop ancien. Le message et la moral sont présents et feraient beaucoup de bien encore maintenant à notre société actuelle...



Extrait du livre

"- Quand je serai roi, ils n'auront pas seulement le gîte et le pain ; ils apprendront aussi à lire dans les livres ; à quoi sert d'avoir le ventre plein quand il n'y a rien dans la tête ni dans le cœur ? [...] car l’instruction calme les passions et engendre la bonté et la charité. "




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, j'essayerais de répondre a tous le monde!