Les derniers Romans chroniqués




lundi 11 juin 2018

[Chronique] Ma chère soeur






Parution le 18 Avril 2018
chez Editions Bayard
 192 pages - 12.90 E
One Shot




Eli Anne a 16 ans et vient de perdre sa sœur, Amalie, d’un an sa cadette. Folle de chagrin, elle se rend régulièrement sur sa page Facebook, qu’elle refuse de supprimer. Un jour, elle se met à lui écrire. En parcourant les statuts et les photos postées par Amalie, Eli Anne revient sur sa relation avec sa sœur. Leur enfance, leur complicité, leurs désaccords, leurs rêves d’adolescentes. Et surtout, leur passion commune pour la musique : Eli Anne joue du piano, Amalie, fan de Patti Smith, chantait dans un groupe. Au fil des messages, Eli Anne ouvre son cœur et avoue à sa sœur ce qu’elle n’a jamais osé lui dire…









Pourquoi ce livre ?
Je remercie une fois encore les éditions Bayard de nous renouveler leur confiance en nous proposant une fois de plus l'une de leurs nouveautés à vous faire découvrir. Cette fois, le résumé m'a interpellée et je me demandais comment l'auteur avait pu traiter ce sujet sensible. La couverture, simple mais efficace m'a permis de savoir d'ores et déjà que le réseau était un connu.


De quoi parle t-il ?
Le résumé, que je trouve pour ma part beaucoup trop long et que je me suis permise de raccourcir, vous donnera une idée du sujet de ce roman. Nous allons suivre le chemin de deuil d'une adolescente face à la mort de sa petite sœur. Nous apprendrons bribe par bribe la façon dont les événements se sont déroulés et les éléments qui vont torturer cette jeune fille. Comment parler à sa sœur morte ? Avant les gens se rendaient sur les tombes ou alors écrivaient des lettres qu'ils ne postaient jamais mais à l'heure du numérique quoi de plus simple que d'écrire via les réseaux sociaux. Toutefois, Eli Anne a changé les paramètres afin d'être la seule, avec nous et, elle l'espère, sa sœur.


Que penser de l'histoire ?
J'ai mis longtemps à écrire ma chronique. Non car le livre ne m'a pas plu. Ce n'est pas le terme adapté mais il m'a chamboulée. Je n'ai pas pu le poser avant la fin, heureusement que les pages défilent rapidement car mon bain commençait à devenir sacrément froid. D'ailleurs, je ne compterai pas 192 pages, car seules les recto sont écrites, et  certaines portent quelques lignes.

En effet, Eli Anne écrit des messages au gré de ses souvenirs, de ses pensées du moment. Nous apprenons qu'elle est en dépression, car avant même qu'elle ne pose des mots sur son état, il suffit de l'écouter attentivement pour comprendre ce qu'elle ressent.

Je ne pense pas que l'on puisse avoir un "avis" sur ce roman mais on le ressent. Elle vous prend au tripes et ne vous lâche pas. Elle vous perturbe, et pas seulement le temps de la lecture. L'auteur paraît maitriser ce sujet et avoir réfléchi à sa façon de faire partager le ressenti sans aucune discussion, sans interaction.

Ayant moi même une petite sœur que je chéris plus que tout, je comprend comment des chamailleries peuvent paraître énormes quand l'autre n'est plus là pour vous entendre s'excuser ou pour connaître vos sentiments. Comment continuer à vivre quand personne ne sait que vous vous étiez disputés pour une broutille puis, que sans cette personne votre vie vous paraît vide de sens ?


En conclusion ?
Je ne peux que vous conseiller de ne le lire qu'après une belle journée ensoleillée où vous vous serez bien détendu, surtout pas dans un moment de déprime car là vous allez direct chercher les antidépresseurs! 😆



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, nous essayerons de répondre a tous le monde!