Les derniers Romans chroniqués




mercredi 6 juin 2018

[L'avis des petits] Comment on fait les bébés?






Parution en Février 2018
chez Nathan Jeunesse
Collection: Questions Réponses +5
32 pages -  6.95 E


Les principales questions des petits pour découvrir comment on fait les bébés ! 60 questions pour tout savoir sur la « fabrication » des bébés ! C'est quoi, être amoureux ? Ça veut dire quoi faire l'amour ? D'où viennent les spermatozoïdes ? Et l'ovule ? Comment l'œuf se transforme-t-il ? Comment on fait une échographie ? Comment mange et respire le bébé ? C'est quoi des faux jumeaux ? Qui choisit le prénom du bébé ? Est-ce que ça fait mal d'accoucher ? Pourquoi le bébé pleure-t-il ? … Sur chaque double page, un petit jeu de "cherche et trouve" et à la fin 6 infos rigolotes sur la naissance chez les animaux. Une aide aux parents pour trouver les mots justes.









Je remercie les éditions Nathan pour cet épisode de la série Question/Réponse. Ce tome fait partie de la série pour plus grand. En effet, ils sont à destination des enfants d'au moins 5 ans.

Comme pour tous les livres de cette collection la couverture est rigide et solide. Toutefois, les pages sont moins plastifiées que les livres à destination pour les plus petits. En autre différence, vous trouverez également plus de questions par double page, et des explications plus "grandes". En effet, on ne peut pas parler pareil à un enfant de 3 ou de 6 ans. Dans celui-ci les informations sont plus poussées, moins schématisées.

J'ai apprécié que la vérité soit dite, on mentionne la création des  jumeaux, mais aussi retour à la maison avec le nouveau bébé, en passant par l'appareil génital des uns et des autres. On parle également de "sortes de famille". Je tiens à vous parler plus précisément de cette page là car je l'ai trouvé complète.

En effet, cette question est assez délicate. Alors si vous êtes contre les évolutions que notre société à connu en terme de Famille et que vous ne souhaitez pas transmettre d'autres valeurs que les vôtres à vos bambins, dans ce cas, ce livre n'est pas pour vous.Pour les autres, réjouissez vous !! On ose parler d'homoparentalité, de FIV, d'adoption ! Que c'est agréable !! 


Par contre comme à l'habitude si on ose utiliser le mot spermatozoïde et ovule, un terme est toujours tabou : Utérus. En effet, on ne parle que du "ventre". Je trouve dommage que dans la première page on propose un schéma des appareils génitaux, dans le reste du livre, le mot "ventre" est ensuite utilisé. Pourquoi ne pas mentionner quelques fois le mot utérus alors que vous l'avez vaguement proposé au tout début ? Est-il tabou ?? Cela m'a donné l'impression que l'on a jeté ce mot vite fait et qu'il faut l'éviter à tout prix.

Pour ma part, la plus grande question de mon fils est encore et toujours snobé dans les livres pour enfants : "Comment les graines du papa (désolée le mot spermatozoïde est beaucoup trop compliqué à prononcer) vont dans le ventre de la maman ?"

J'ai déjà répondu à cela par la vérité. Je vois déjà vos regards offusqués mais ici l'école contient 42 élèves avec seulement deux classes donc les informations vont très vite entre les grands et les petits. Même si les grands ont conscience que certaines informations ne doivent pas fuiter, comme le Père Noël par exemple. J'ai encore en tête le baillonage par les CM d'un CP qui a annoncé en pleine cantine qu'il n'existait pas, les enfants ont réagit plus vite que les adultes présentes! Bref, j'ai donc expliqué simplement mais réellement ce qu'il en était. Je pense qu'il vaut mieux donner des explications sur tout sans forcément entrer dans les détails. Tout comme il connait vaguement le parcours de l'eau !

Chaque livre sur ces sujets est un pas de plus sur le chemin de la complexité scientifique et de l'éducation. Et j'avoue revoir mes bases grâce aux multiples questions qui turlupinent mon fils et dont la maîtresse se désintéresse, au vu des réponses qu'il connaît déjà !

J'entends déjà les parents s'offusquer quand les copains reviendront expliquer comment les graines s'implantent en maman, et même si je redoute un peu ce moment, je ne me sens pas coupable. Après tout, ne suis je pas plus responsable que ceux qui ne disent rien ? Pour ma part, cela fait partie de son éducation respectueuse.

Quand j'entends dire que des fillettes se font soulever les jupes pour regarder leur culotte, j'espère que les leçons et règles que j'inculque à mes enfants, souvent grâce à des livres leur resteront et qu'ils ne feront pas partie de ces voyous. Mes règles sont simples mais claires :  une culotte/slip c'est privé et cela doit le rester ; on ne touche aucune partie du corps de l'autre avant d'être grand et avec un accord réel de l'autre. Je ne veux pas qu'à l'adolescence une méprise avec un amoureux/amoureuse ait lieu et donne en pâture mes enfants à la vindicte populaire ou judiciaire. Car n'oubliez pas que si vous voulez éviter tout problème alors il vaux mieux que votre enfant demande réellement "Es-tu oui ou non d'accord pour ce que nous allons faire ?" et ne jamais jamais s'en passer afin d'éviter tout malentendu. 

Quand on voit ce qui se passe dans l'actualité cela devient impossible de ne pas en parler car je ne suis pas à l'abri que Mistinguette décide elle aussi de mettre la main "au paquet" d'un camarade pour jouer. En quoi les filles ne peuvent elles être aussi des porcs ? Il ne convient pas juste d'éduquer nos garçons mais aussi nos filles à savoir ce qu'elles veulent et à assumer leurs actes. Il est facile de croire la fille, pauvre victime, contre le méchant garçon mais sans preuve réelle, sans témoin, peut-on être sûre que la victime est celle que l'on croit, ou, ne devrions-nous pas laisser de côté nos sentiments culturels pour écouter et analyser les faits réels ?

Et voilà comment une chronique d'un livre pour enfants peut virer au débat du politiquement correct avec moi-même... J'aimerai bien pouvoir philosopher avec vous sur ce sujet, je suis ouverte à toutes vos remarques du moment où elles sont respectueuses comme j'ai tenté de l'être tout au long de ma chronique.

En tous les cas, je remercie encore chaleureusement les éditions Nathan qui en plus de me donner des clefs pour construire la pensée de mes enfants m'ont permis également de soulever des questions plus poussées sur l'homme et la femme que je veux voir dans un avenir proche me côtoyer.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, nous essayerons de répondre a tous le monde!