Les derniers Romans chroniqués




lundi 2 juillet 2018

[Chronique] L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes




Parution le 7 Mai 2014
chez Michel Lafon
  256 pages - 14.95 E
One Shot



Les hommes sont présents partout dans cet immeuble de femmes qui ont renoncé à eux. Dans leurs colères, leurs nostalgies, leurs rêves, leurs désirs… Quatre femmes d’âges et d’univers différents, pas des féministes acharnées : des amoureuses blessées qui se méfient désormais de l’amour et ont inventé une autre manière de vivre.
Juliette, une jeune locataire qui vient d’emménager, est séduite par leur complicité, leurs joies, leurs rires et leurs grains de folie. Mais elle, elle n’a pas du tout abdiqué ! Son acharnement va-t-il ébranler les belles certitudes de ces farouches adeptes de la vie en solo ?












Pourquoi ce livre ?
Lors de l’une de mes ballades dans une librairie, mon regard s’est arrêté sur la couverture de ce livre haut en couleurs !! Et au titre un peu provocateur je le reconnais. Le résumé figurant sur la quatrième de couverture m’ayant convaincu, ce petit livre rejoignit ma PAL. PAL qu'il a quitté il y a quelques jours lorsque j’ai eu envie d’un livre léger. J’ai donc rejoint l’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, ou Casa Celestina…


De quoi parle t-il ?
On découvre cinq femmes aux parcours très différents, mais avec pour toutes un point commun : un cœur meurtri par l’amour. Ce sont ces déceptions qui ont amené la Reine à choisir et à accueillir ces femmes sous son toit. Une règle impérative : pas d’homme dans l’immeuble !! Enfin il est toléré une exception et une seule : Jean-Pierre !


Que penser de l'histoire ?
Le récit de ces tranches de vie est intéressant, le récit est celui des romans feel good : qui vous permettent de passer un bon moment sans prise de tête. 

Ce roman est court, un peu plus de 200 pages en format poche, et peut-être même trop court. 

En effet à peine avons-nous fait connaissance de toutes les locataires, que nous devons déjà les quitter… Des locataires hautes en couleur, dans lesquelles on retrouve un petit quelque chose de nous même.


En conclusion ?
Je reconnais que ce livre m’a laissée quelque peu sur ma fin. Tant sur les personnages que l’on laisse très rapidement finalement, que sur ces petites morales ou leçons de vie que l’on retrouve dans les livres feel good, qui selon moi sont effleurées, évoquées, mais pas vraiment vécues ni vraiment dites.
Un petit roman sympathique dans l’ensemble, parfait pour vos bains de soleil avec les doigts de pieds dans le sable, et entre deux siestes !



Extrait du livre

" - Quand on se met au régime on ne va pas s’installer dans un magasin de pralines !
- C’est donc un régime ? demande Juliette.
- On n'a pas renoncé à l'amour.
- C'est très beau l'amour, le véritable amour.
- On a renoncé à l'espérance folle de le vivre.
- Aux montagnes russes.
- A la polygamie.
- A vouloir rapprocher le pôle Nord et le pôle Sud.
- Au bricolage quotidien, à recoller mille fois les morceaux.
- A perdre la raison quand on découvre que l'autre n'est pas celui qu'il faisait semblant d'être.
- A se diluer, se contorsionner, se rogner les ailes pour plaire.
- A se laisser rouler dans la farine pour une caresse, un mot doux.
- A devenir pathétique.
- A perdre tous ses neurones et rester accro à une relation toxique.
- On ne peut pas se protéger en amour.
- La seule protection, c'est l'abstinence. "

 



1 commentaire:

Merci de votre commentaire, nous essayerons de répondre a tous le monde!