Les derniers Romans chroniqués




vendredi 11 octobre 2019

[Chronique] Trinkets




Parution le 13 juin 2019
chez Robert Laffont (R')
 309 pages - 16.90 E
One Shot



"On peut tout voler… sauf l’amitié. Vous connaissiez les Alcooliques Anonymes, sachez que les Voleurs à l’étalage Anonymes existent aussi : c’est là que Moe, Elodie et Tabitha se sont rencontrées. Car elles ont beau aller au même lycée, ce n’est pas pour autant qu’elles se fréquentent. Tabitha est la reine de sa promo, à la fois crainte et vénérée. Moe, quant à elle, traîne avec les fumeurs de joints, tandis qu’Elodie fait partie de ces invisibles qui n’appartiennent à aucun groupe. Par-delà les préjugés et les apparences, le vol à l’étalage va les rapprocher et, qui sait, peut-être les faire changer ?"












Je n’avais pas entendu parler de ce livre avant d’en avoir l’épreuve non corrigée dans les mains quelques semaines avant la sortie prévue mais en le voyant deux choses m’ont convaincu de le lire rapidement. La première c’est qu’il fait partie de la collection R’, collection que j’affectionne tout particulièrement depuis sa création. La seconde, c’est qu’il porte la mention imprimé « Une série originale Netflix ». Même si je ne sais d’où est l’origine réelle de l’œuvre entre la série télévisée et le livre, j’ai la plupart du temps pour principe de toujours lire le livre avant d’en regarder l’adaptation. Les sorties des deux supports étant à quelques heures prêt simultanées, je me devais de réagir et attaquer ma lecture.

Trinkets, c’est l’histoire de trois jeunes lycéennes : Tabitha la reine de la promo, Moe la fumeuse de joint et Elodie la fille transparente. A priori tout les oppose et pourtant elles ont en commun une chose : la kleptomanie. Si chacune d’entre elle a ses propres raisons d’agir ainsi, elles doivent néanmoins se retrouver dans un groupe de paroles pour soigner cette dépendance. Leur rencontre va les amener à partager leurs aventures, à s’apprécier et à contrer tous les clichés et les stéréotypes que l’on retrouve souvent dans les lycées.

Le roman est rédigé en différents chapitre en alternant chacune des trois protagonistes. Tabitha, Elodie et Moe racontent leurs histoires, nous donnent des détails sur leurs vies passée et présente, ce qui s’avère relativement intéressant pour mieux connaitre leur point de vue. Le récit se lit rapidement et l’on se retrouve assez vite happé par l’histoire. Je ne sais pas ce que donnera la série mais je pense que je la regarderais prochainement plus par curiosité que par intérêt car même si j’ai trouvé ma lecture fluide et sympathique, je sais déjà qu’elle ne restera pas forcement dans ma mémoire avec le temps.

Trinkets est un roman typiquement ado que je conseille des 13 ans mais qui reste assez naïf et simple. J’ai aimé ma lecture mais pour une fois, la collection R’ ne m’a pas envouté !




Extrait du livre

" Il arrive qu'on rencontre des gens qui sans même le vouloir, nous voit tel qu'on est réellement, parfois les gens qu'on attends le moins, s'avère être nos semblables, il suffit de leur ouvrir la porte. "
 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, nous essayerons de répondre a tous le monde!