Les derniers Romans chroniqués




mardi 17 mars 2020

[Chronique] La fille des manifs




Parution le 5 mars 2020
chez Syros
 176 pages - 15.95 E
One Shot



"Barbara marche pour le climat. Elle s’est tellement engagée dans le mouvement des jeunes pour sauver la planète qu’elle est devenue le nouveau visage de cette contestation. Impossible pour elle d’accepter que les adultes soient aussi passifs ou cyniques. Mais son franc-parler ne plaît pas à tout le monde : un mot de trop lors d’une interview, et elle est victime d’un véritable lynchage médiatique. Pour trouver la force de résister, elle écrit un journal à sa grand-mère, dont le destin tragique prend un tout nouveau sens."













La fille des manifs est l'un des livres dont mon représentant m'a parlé avec enthousiasme ces derniers mois et qui aborde en peu de pages des sujets plutôt sensibles dans notre pays tels que l'écologie, les violences conjugales ou le féminisme.

Barbara, jeune lycéenne de 17 ans engagée dans le mouvement écologique, va employer devant des journalistes, des mots qui dénonceront la politique actuelle et feront d'elle la cible numéro un de l’opinion publique et des médias. 

Si l'on ne s'attache pas forcement au personnage principal de Barbara, on ne reste pas insensible à sa maturité, son sang froid et au lynchage médiatique dont elle est victime ainsi qu'a l'engouement et la vitesse à laquelle les choses peuvent circuler de nos jours.

De part son journal adréssé à sa grand mère Annie et le destin assez sombre de cette dernière, notre héroïne trouvera la force de ne pas se laisser faire et continuera son combat pour assurer la protection des futurs générations. Un combat qui sous la fiction, nous concerne réellement et que l'auteur a su retranscrire avec brièveté mais efficacité a travers ce roman. 

Encore une victoire pour les éditions Syros que j'apprécie de plus en plus!




Extrait du livre


" Les mots peuvent parfois nous emprisonner. C'est pour cette raison qu'il est important de les connaître, qu'on soit menuisier, médecin, informaticien ou cuisinier."

***

" Dis-moi Annie, est ce que c'est ça, devenir adulte: réaliser que chacun, obsédé par ses petits intérêts, préfère se tromper d’ennemi ou de combat plutôt que de changer le monde?."

 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre commentaire, nous essayerons de répondre a tous le monde!